En ce moment
 
 

Abandonner sa voiture pour se rendre au travail? L'objectif des TEC à travers sa nouvelle offre de transport

Les TEC ont annoncé mardi à Mons, en présence du ministre wallon de la mobilité, Carlo Di Antonio, le lancement de leur nouveau concept "Wallonia Easy Line (WEL)". La nouvelle offre de mobilité, qui sera lancée le 29 avril sur six lignes rapides, permettra d'oublier la voiture pour se rendre au travail.

Une nouvelle offre de mobilité vers le travail sera lancée le 29 avril par l'opérateur de transport en Wallonie. Le concept "Wallonia Easy Line (WEL)" sera articulé autour de six lignes-pilotes, dans une première phase. Ces lignes rapides, qui pourront emprunter les autoroutes, seront assurées par des autocars confortables équipés de wifi.

Le transport des passagers sera confié à des sociétés wallonnes sous-traitantes du groupe Keolis, opérateur du projet. "La cible de clientèle visée est essentiellement celle des travailleurs qui doivent se rendre vers leur lieux de travail", a expliqué Stéphane Thiery, porte-parole de l'opérateur de transport en Wallonie, lors de la présentation du nouveau concept mardi à Mons.


"Il faut que ça aille vite !"

"L'application WEL permettra de réserver et de payer sa place dans un bus, qui donnera, notamment, la possibilité de commencer à travailler en ligne grâce à l'équipement wifi".

Le projet WEL s'étendra à 40 lignes à partir de l'automne 2019, après la phase "pilote" sur les six premières lignes. Celles-ci feront les jonctions suivantes: Charleroi - Chimay, Liège - Marche, Bastogne - Arlon, Athis (Honnelles) - Mons, Namur - Nivelles et Wavre - Braine-L'Alleud. "On veut concurrencer la voiture, il faut que ça aille vite. On a conçu les tracés de manière à ce que ça aille vite", indique le porte-parole. 

Vos commentaires