En ce moment
 
 

Adolescente immolée à La Louvière: "J'ai entendu des cris à la limite de l'humain"

 
 

Une jeune fille s’est immolée par le feu, jeudi soir au CHU Tivoli de La Louvière. Une patiente qui a probablement sauvé la vie de l'adolescente en lui portant secours témoigne. Les raisons de ce geste sont toujours inconnues. La victime est dans un état grave mais son état de santé a évolué favorablement vendredi.

Une adolescente de 16 ans d'origine marocaine s’est immolée par le feu vers 20h30 jeudi soir au sein de l’hôpital Tivoli de La Louvière. Elle s'était présentée aux Urgences vers 19h avec ses parents après avoir fait un malaise à la sortie de l'école. Elle n'avait, semble-t-il, pas mangé de toute la journée, a rapporté notre journaliste sur place Dominique Henrotte dans le Journal de 13h. Une information confirmée par le responsable des urgences, le Dr Lambert Stamatakis.

Elle s'enfuit des urgences

Les médecins ont décidé de procéder à une sorte de bilan de santé. "Aucun problème grave organique ou psychologique n'avait été détecté", a expliqué M. Stamakis. C'est à l'issue de ces examens, alors qu'il restait encore un électrocardiogramme à faire, que la jeune fille s'est enfuie, prétextant d'aller aux toilettes. "A cette heure-là, il est encore possible de quitter les urgences facilement", a précisé le Dr Stamatakis.

Avec du produit désinfectant

Elle est montée au service "hospitalisation" du 8ème étage où elle a tenté de mettre fin à ses jours. "Elle a d'abord tenté de se défenestrer, elle n'y est pas arrivée. Elle a utilisé un produit de désinfection des mains présents dans toutes les chambres", a détaillé le Dr Stamatakis ce midi à notre journaliste. La jeune fille s'est couverte le torse de ce gel puis l'a enflammé à l'aide d'un briquet.

Une patiente "l'éteins"

Dans son malheur, l'adolescente a bénéficié de l'aide d'une patiente, experte en soins de secours. Elle a éteint le feu à l'aide de couvertures: "J'ai entendu des cris à la limite de l'humain. 'Ça brûle, j'ai mal'. Donc je suis sortie comme tout un chacun un peu par voyeurisme probablement. Mea culpa. Et puis je vois cette jeune fille qui court d'un côté à l'autre. Je prends ma couverture et quand elle revient dans ma direction je la ceinture on va dire... et puis je l'éteins quoi", a témoigné Yveline, gardienne de prison, au micro de Dominique Henrotte.

Brûlée au torse et au cou

La victime a été transférée aux soins intensifs à l’hôpital des grands brûlés de Neder-Over-Heembeek. Elle est grièvement brûlée. Son visage n'a pas été touché contrairement à son torse et son cou. Son état de santé évoluait apparemment favorablement, selon le personnel médical.

Raison inconnue

Nous avons reçu plusieurs témoignages évoquant un mariage forcé comme origine du geste fou de l'adolescente. Il s'agit cependant de témoignages. Rien ne nous permet actuellement de confirmer cette information. De plus, la mère de la victime a démenti formellement cette rumeur à plusieurs journalistes ce vendredi.

Un personnel très choqué

La porte-parole du Tivoli a indiqué que le personnel ayant assisté au drame était sous le choc et avait reçu une assistance psychologique.




 

Vos commentaires