En ce moment
 
 

Au salon de l'érotisme, Jules et Vincent photographient "de beaux modèles" pour leur collection personnelle (vidéo)

Après le RTL INFO 19h, vous avez rendez-vous avec le magazine Reporters. Michaël Miraglia vous emmènera sans tabous au salon de l'érotisme de Mons. Un salon très prisé par les photographes amateurs qui jouent des coudes pour avoir le meilleur cliché.

Parmi les photographes du salon, il y a Jules et Vincent. Que cherchent-ils ici ? "Des filles. On essaie de trouver des beaux modèles." Et quand ils en croisent, ils dégainent plus vite que l'éclair, peu importe les conditions de lumière, le cadrage ou les vitesses d'obturation. "Si vous me demandez la technique en photographie, non. Le fait de sentir votre photo, le modèle, la captation, ça oui." "Le modèle représente tout de même une certaine beauté, on ne va pas faire n'importe quelle photo non plus."

Jules et Vincent prennent chacun en moyenne 400 photos durant le salon. Des photos qu'ils n'exposent pas, qu'ils gardent pour leur collection personnelle. Rêvent-ils parfois d'être le compagnon de ces filles qu'ils photographient ? "Je sais bien que ça n'arrivera jamais. Certaines ont du respect pour nous. On parle à des gens qui font un métier artistique."

Entre les photographes du salon de l'érotisme, il semblerait que le respect n'existe plus. A en croire Jules et Vincent, ce serait même la guerre.  

Vos commentaires