En ce moment
 
 

Avec les fortes chaleurs, les piscines extérieures sont très prisées: "Il ne faut pas s'empêcher de vivre"

 

Il fait très chaud aujourd'hui. Les températures dépassent les 35 degrés par endroit. Les piscines extérieures sont donc très prisées mais, Covid-19 oblige, elles peuvent accueillir un nombre réduit de visiteurs : 450 personnes au lieu de 1.500, par exemple, au centre de délassement de Marcinelle.

Les premiers nageurs sont arrivés vers 10h ce matin. Pour tous, la fraîcheur est malgré tout au rendez-vous. "On essaie tout de même de prendre un peu de plaisir, c'est l'été, confie un nageur. On y arrive. Les gens sont super sympas et on voit qu'ils sont attentifs à ce qu'on leur demande au niveau des mesures de sécurité. C'est bien. Dans l'ensemble, tout le monde s'y retrouve, on est vraiment bien."

"Il ne faut pas s'empêcher de vivre pour autant, confie une nageuse. Tout en respectant les distances avec les autres personnes, même si dans une piscine, c'est un peu compliqué. On fait pour un mieux. Le principal, c'est de s'amuser et de profiter du beau temps."

Une charge de travail pour les maîtres-nageurs

Au bord de l'eau, les maîtres-nageurs cet été doivent gérer la baignade évidemment, mais aussi le respect des mesures sanitaires. Une charge de travail supplémentaire pour éviter tout risque. "On essaie de veiller à ce que les gens aient au moins 1,5 m entre eux, notamment au niveau des essuies, confie Jason, maître-nageur. Après, c'est le port du masque obligatoire dans le bâtiment, donc les toilettes, les vestiaires, la caisse… Tout doit être contrôlé au niveau du port du masque. Il y a aussi une désinfection, qu'on nous a rajoutée."

Pour pouvoir accéder à cette piscine extérieure, un système de réservation a été imposé. La capacité est limitée à 450 personnes au lieu de 1.500 en temps normal. Un manque à gagner évidemment, et la déception de laisser des nageurs de côté. "Il y a une petite frustration, explique Youri Fragneau, responsable de projets de la Régie communale autonome de Charleroi. Ce n'est pas la foule habituelle, il y a un peu moins d'ambiance. Mais on fait avec, on est obligé de respecter les mesures prises suite à la pandémie."

À 13h, une rotation a été effectuée: 450 autres nageurs arriveront dès 14h30.

 

Vos commentaires