En ce moment
 
 

Charleroi: des jeunes déposent des tirelires dans les commerces pour nourrir les sans-abris

 

A découvrir

 

Un groupe de jeunes, tous originaires de Marcinelle, ont créé un concept d’aide aux personnes dans le besoin. Après avoir récolté des centaines d’euros par le biais de tirelires déposées dans les commerces de Charleroi, ils ont organisé un barbecue pour 75 personnes et prévoient un buffet gratuit le samedi 17 août à Marcinelle. "Avec peu, on peut aider les gens", affirme celui qui a lancé l’idée, Faysal.

Tout est parti d’une rencontre. Une discussion inattendue entre Faysal, un jeune homme de 24 ans originaire de Marcinelle, et un autre jeune garçon, sans-abri. "J’ai vu ce jeune dehors, et je me suis dit ‘Ce n’est pas vrai, il ne peut quand même pas être à la rue’, nous raconte Faysal, après nous avoir écrit via notre page Alertez-nous. Il m’a raconté qu’il dormait dans un squat, à même le sol. Il m’a demandé si je n’avais pas une couverture pour lui".

Il n’avait pas mangé de viande depuis 4 mois

Soucieux du bien-être des autres, Faysal a tout de suite voulu agir. "Il m’a dit qu’il mangeait tous les jours des tartines au choco et qu’il n’avait pas mangé de viande depuis 4 mois, poursuit Faysal. Je me suis tout de suite dit ‘Organisons un barbecue pour ces gens qui n’ont plus assez de moyens’. On ne peut pas les laisser comme ça".

Faysal et ses amis pensent à mettre des tirelires dans les commerces

Petit à petit, le projet de Faysal prend forme. "Avec mes amis Loïs et Levend, on s’est réunis pour réfléchir à un concept, faire des affiches etc., se souvient le jeune homme. On a eu l’idée de déposer des tirelires dans les commerces de Charleroi en invitant tout un chacun à faire un don". Et l’opération est un succès : après un mois seulement, et sans avoir vidé toutes les tirelires des boulangeries, librairies ou pompes à essence, les jeunes gens avaient récolté 300€. Ils sont parvenus à organiser un barbecue entièrement gratuit dans un abri de nuit, rue Dourlet à Charleroi. Septante-cinq personnes sont venues s’y restaurer.

"Les donateurs savent où va l’argent"

Le projet se veut transparent et les organisateurs y mettent un point d’honneur. "Les donateurs savent où va leur argent, car à chaque fois, on revient dans les commerces et on les invite à nos événements, on leur offre un verre et ainsi, ils voient ce qu’on a acheté avec leurs dons, précise Faysal. C’est important pour nous qu’ils sachent".

Un énorme coup de main des proches et un grand merci

Si ces jeunes, tous originaires de Marcinelle, ont réussi à mettre leur projet sur pied, c’est qu’ils ont pu compter sur l’aide de leurs proches. "Ma maman avait fait de la soupe, ma famille avait préparé des plats de riz, de la salade et des sandwiches en plus du barbecue, au cas où certaines personnes souhaitaient reprendre de la nourriture. Je voudrais vraiment remercier chaleureusement tous ceux qui ont participé à notre opération : les bénévoles et les commerces".

Prochaine étape : un autre repas, samedi 17 août

Samedi 17 août, le projet de base prendra une autre forme. "Nous organiserons un grand buffet pour les plus démunis avenue Eugène Mascaux n° 879, à Marcinelle. Nous en profiterons pour distribuer les vêtements récoltés via le bouche à oreille."

De plus en plus de sans-abris à Charleroi

Les initiatives comme celle de Faysal et ses amis sont indéniablement utiles. Elles répondent à une demande chaque année croissante. "En 2012, 1.200 personnes différentes sont venues se loger dans notre abri de nuit", indique M. Barbion, agent administratif pour l’abri de nuit de la ville de Charleroi. "Depuis la création des abris de nuit à Charleroi, la population qu’on accueille ne fait qu'augmenter. "

Justine Sow


 

Vos commentaires