En ce moment
 
 

Charleroi: un père en haut d'une grue pour ses enfants

Un père de famille qui s'était retranché en haut d'une grue, sur le chantier du futur hôtel de police de Charleroi, a commencé à descendre de l'engin vers 10h00.

Un homme a grimpé ce mercredi matin en haut d'une grue installée sur le Boulevard Mayence et y est resté durant plusieurs heures. Il menaçait de se jeter dans le vide, ont indiqué les pompiers de Charleroi. Le service GRIMP (groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux) du Service Régional Incendie s'est rendu sur les lieux, de même que la police locale de Charleroi afin de négocier avec le forcené.

"Les enfants ne sont pas les otages des SPJ"

L'individu a commencé à descendre de l'engin vers 10h00. Agé de 40 ans et domicilié à Wavre, il se trouvait en dessous de la cabine à environ 40 mètres de hauteur. Il avait déployé une pancarte avec l'inscription: "Les enfants ne sont pas les otages des SPJ".

Comme à Nantes 

L'homme, père de six enfants dont deux sont actuellement placés par le service de protection judiciaire (SPJ), imitait vraisemblablement le comportement de deux pères de famille français qui ont récemment fait parler d'eux dans les médias. Ces deux hommes, des pères privés de la garde de leurs enfants, s'étaient retranchés, vendredi 15 et samedi 16 février dans deux grues géantes installées sur les anciens chantiers navals de Nantes.

Vos commentaires