En ce moment
 
 

Charleroi va interdire la venue d'un prédicateur radical à la "Muslim Expo"

 

Demain samedi, s’ouvrira à Charleroi la toute première foire musulman. Différentes conférences se tiendront et deux des invités soulèvent déjà la polémique, nous apprend Sudpresse. Jugé trop radical, l’un d’eux vient d’ailleurs d’annuler sa venue.

La Ville de Charleroi rédigeait vendredi un arrêté interdisant la venue d'un prédicateur radical, Abouzaïd El Mokrie El Idrissi, à la foire musulmane (Muslim Expo) programmée ce week-end au palais des expositions de Charleroi, a-t-on appris auprès du cabinet du bourgmestre Paul Magnette.


Il fait partie de l'aile dure des Frères musulmans

La Ville craint en effet des troubles à l'ordre public du fait de la venue de cet homme politique marocain controversé. Elle est prête à prendre cette décision à la suite notamment de nouveaux éléments parus dernièrement dans la presse. Selon Le Vif, qui alertait sur sa venue à la mi-janvier, Abouzaïd El Mokrie El Idrissi, plusieurs fois député d'El Jadida, fait partie de l'aile dure du Parti de la Justice et du Développement (Frères musulmans). Le Premier ministre Abdelilah Benkirane (PJD) lui-même n'apprécierait pas ses positions rétrogrades, qui auraient aussi froissé les berbères marocains.


Mobilisation sur les réseaux sociaux

Un article web de Marianne paru le 3 février dernier rapportait la décision des organisateurs d'une foire musulmane à Lille de déprogrammer Abouzaïd El Mokrie El Idrissi à la demande du gouvernement français, en raison de propos antisémites tenus par cet homme et rapportés par l'Observatoire de l'islam politique et des Frères musulmans. C'est cet article, ainsi que des propos sur les réseaux sociaux, qui poussent la Ville à ordonner l'interdiction, par crainte de troubles à l'ordre public.

 

Vos commentaires