En ce moment
 
 

Un policier se suicide avec son arme au commissariat de Trazegnies: "La police fédérale a mis en place une stress team"

 

Un policier s'est suicidé dimanche matin avec son arme de service devant un de ses collègues au sein de son commissariat à Trazegnies. Ce passage à l'acte bouleverse toute la profession.

Un agent de quartier d'une quarantaine d'années s'est suicidé dimanche matin au sein de la zone de police des Trieux (Courcelles/Fontaine-l'Évêque), a indiqué ce lundi le procureur du Roi de Charleroi, Vincent Fiasse.

Nos équipes se sont rendues sur place. "Personne ici ne souhaite s'exprimer. La police fédérale a mis en place une stress team pour apporter un soutien psychologique aux collègues du policier", a indiqué notre journaliste Justine Roldan Perez, en direct dans le RTL INFO 13H.

Le policier s'est donné la mort avec son arme alors qu'il devait travailler. Un collègue était présent dans la pièce au moment des faits. "C'est une situation évidemment très bouleversante pour tous les policiers de la zone", a commenté notre reporter sur place.

Selon les indications du parquet, les causes du passage à l'acte seraient d'ordre privé et n'auraient rien à voir avec le travail de l'agent de quartier.

Le laboratoire, le médecin légiste ainsi que le procureur du Roi se sont rendus sur les lieux. Une enquête avait été ouverte mais elle a rapidement conclu au suicide, a précisé Vincent Fiasse.

Le drame survenu à Trazegnies rappelle les faits survenus en août à Awans, où un policier de 44 ans s'était donné la mort sur son lieu de travail avec son arme de service.

 

Vos commentaires