En ce moment
 
 

Décès tragique à Châtelet: l'échevine Stéphanie Reghem, 41 ans, perd la vie suite à une septicémie foudroyante

Décès tragique à Châtelet: l'échevine Stéphanie Reghem, 41 ans, perd la vie suite à une septicémie foudroyante

La Ville de Châtelet est sous le choc. La nouvelle échevine de l’enseignement, Stéphanie Reghem, est décédée suite à une septicémie foudroyante. Un décès inattendu qui a ému tout le monde.

"C’est une douche froide, nous étions encore en collège vendredi, rien ne laissait présager ça. Elle allait faire une formidable échevine", confie le bourgmestre de Châtelet, Daniel Vanderlick, à nos confrères de Sudpresse.

Stéphanie Reghem était considérée comme une étoile montante par ses collègues. Maman de deux enfants, elle était devenue échevine de l’enseignement. A 41 ans, elle a été licenciée en communication et en journalisme et était enseignante en communication à la Haute école Condorcet à Marcinelle. Elle avait charmé pas mal de ses proches grâce à son sourire rayonnant et à son professionnalisme. 


"Elle avait tout pour faire une bonne bourgmestre"

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’échevine socialiste a perdu la vie, suite à une septicémie foudroyante, même s’il faut encore attendre les résultats de l’autopsie pour le confirmer. Il s’agit d’une infection qui s’est propagée dans le sang et qui a atteint l’ensemble de l’organisme.

Le milieu politique lui a notamment rendu un vibrant hommage. "Je pense qu’elle avait tout pour faire une bonne bourgmestre plus tard. C’était une fille géniale, dotée d’une capacité d’analyse et de réflexion remarquable", témoigne le bourgmestre dans les colonnes de SudPresse.

Vos commentaires