En ce moment
 
 

Depuis 10 ans, tous les véhicules communaux de Jurbise sont équipés d'alcolocks: quel bilan peut-on en tirer?

 
 

Cela fait bientôt 10 ans que la commune de Jurbise dans le Hainaut impose un éthylotest à tous les chauffeurs communaux qui transportent des personnes. C'est la seule commune wallonne à imposer ce type de système préventif. Pourquoi et quel est le bilan en a-t-elle tiré? 

Ce système est imposé dans les véhicules qui transportent des personnes sur la commune depuis 2012. Dans un taxi dédié aux seniors que Daniel conduit, lui non plus n'échappe pas à la règle. Avant chaque départ, il doit souffler dans l'éthylotest pour pouvoir démarrer.

Il explique dans le RTLinfo 13H: "Je ne bois pas donc, ce n'est pas un problème". 

En Région wallonne, la commune de Jurbise fait toujours figure d'exception. Elle bénéficie de ce système de contrôle dont on a beaucoup parlé il y a dix ans mais qui dans les faits est très peu utilisé. Aucune législation ne l'impose.

Alexandre Dauwe, chauffeur pour la commune de Jurbise est favorable à ce moyen de prévention: "C'est rassurant parce qu'au moins tous les parents, tout le monte est satisfait. On sait très bien que je n'ai pas bu avant de prendre le volant. Ce n'est pas un souci pour moi de de de souffler là-dedans tous les jours.."

Actuellement, certaines compagnies privées de transport autocars ont intégré le système. Ce contrôle est également utilisé à Jurbise pour des chauffeurs alcooliques récidivistes. Cinq véhicules sont adaptés. Dix mille euros de budget ont été nécessaires et cela permet une protection importante pour les conducteurs.

Jacqueline Galant, bourgmestre empêchée de Jurbise, dévoile le principal avantage d'un tel système :"Cela offre une sécurité supplémentaire pour le personnel vu que leur responsabilité est dédouanée quand il y a un accrochage ou à un accident parce que les personnes savent qu'elles roulent en toute sécurité."

La Région wallonne ne compte pas modifier sa position et imposer ce système. Pour elle, la balle serait plutôt dans le camp des constructeurs automobiles.


 




 

Vos commentaires