En ce moment
 
 

Des blindés de l'armée américaine dans les bois près de Mons: plongez dans l'ambiance de la libération 75 ans après

Il y a 75 ans, Mons était la première ville belge libérée par l'armée américaine. C'était le 3 septembre 1944. Depuis plusieurs années, la cité du Doudou était occupée par les troupes allemandes. De nombreux événements et des reconstitutions sont proposés tout ce weekend pour ces commémorations.

Les heures qui suivent la libération de Mons, les forces alliées poursuivent leur traque dans les forêts environnantes. L'objectif est de débusquer d'éventuelles troupes allemandes avec un soutien précieux des habitants de la région. "Les résistants entre autres pouvaient en tout cas donner un maximum d'informations sur l'emplacement des Allemands et à ce moment-là soit les faire prisonniers soit les anéantir s'il y avait une résistance trop élevée", Thierry Florin, figurant en tant que soldat de la 3ème division blindée.


"Pour apprendre aux enfants à ne pas oublier l'histoire"

Depuis ce samedi matin, des campements sont installés dans les bois à Ghlin pour plonger les visiteurs dans l'ambiance de la libération. Des baptêmes de chars sont notamment proposés aux visiteurs en quête de vérité historique. "C'est pour voir un peu ce qui s'est passé à l'époque et apprendre aux enfants à ne pas oublier l'histoire", explique un père de famille.

Toujours en action au moment de la libération, les postes de secours ont également été reconstitués sur place. Une volonté de compléter le tableau et de pousser encore le réalisme. "On veut montrer évidemment que la libération avait un prix en vies humaines. Ici on essayait de faire ce que l'on pouvait pour essayer de limiter ce coût humain", indique Gipsia Moesse, figurante en tant qu'infirmière de campagne pour l'armée américaine. 


Un plongeon dans l'ambiance de la libération 

"On essaie vraiment de plonger les gens dans la réalité, dans l'esprit 39-45 avec les camps reconstitués, les baptêmes en jeep dans les bois, etc. C'est vraiment montrer la force des véhicules pendant la seconde guerre mondiale", souligne Gil Dupuis, membre de "Thanks in Mons".

Des centaines d'engins militaires vont sillonner la région de Mons ce weekend pour replonger les habitants dans l'ambiance si particulière de la libération il y a 75 ans.

Vos commentaires