En ce moment
 
 

Des élèves victimes de malaises après une vaccination contre le papillomavirus à l'Athénée de Morlanwelz

 
 

Vous êtes nombreux à nous signaler un incident survenu à l'athénée provincial de Morlanwelz. "Que se passe-t-il à l'Athénée de Morlanwelz ? Des dizaines d'enfants sont tombés dans les pommes selon ma fille, qui a été sommée de rentrer. La police et plusieurs ambulances sont sur place", nous écrit Yvan. "Plusieurs dizaines d'élèves victimes de malaises suite à des vaccins de prévention papillomavirus. Des ambulances, des pompiers et plusieurs voitures de police sont sur place pour gérer la situation. Tous les parents sont sous le choc et en colère", ajoute Gaëtan. 

Selon les premières informations communiquées par l'établissement scolaire sur ses réseaux sociaux, un incident s'est produit ce jeudi lors d’une opération de vaccination contre le papillomavirus menée par les services de Promotion de la Santé à l’Ecole (PSE), dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Des premiers malaises ont été constatés vers 12h", précise l'Athénée. Suite à cela, la direction a contacté le Smur. "Tout se passe bien. Ce sont des symptômes bénins. Mais vaut mieux prévenir que guérir", précise le directeur Julien Bauduin.

Les symptômes sont bénins.

Sur les 51 élèves vaccinés, on compte 22 élèves qui portaient des symptômes. "Tout a été pris en charge immédiatement, il est hors de question de laisser planer le doute plusieurs minutes", ajoute le directeur. 

Un plan médical d'urgence a été déployé par souci de précaution. Le directeur des secours médicaux pour la province du Hainaut se veut rassurant. "On a vacciné des enfants. C'est un vaccin qui est fait chaque année. Il n'y a jamais eu de problème. Cet après-midi, des enfants ont eu un peu mal à la tête. Les symptômes sont bénins qu'on peut avoir après n'importe quel vaccin. Si on garde les enfants, c'est juste pour s'assurer que ça n'aille pas plus loin. Il n'y a pas d'aggravation de leur état. Il s'agit probablement d'une réaction bénigne du vaccin", indique-t-il. 

Le lot de doses de vaccin a été renvoyé au fournisseur pour analyse. Les papillomavirus humains, ou HPV, sont des virus très communs. Il en existe plus de 150 types: HPV1, 14, 16, 18, etc. Les papillomavirus peuvent infecter la peau et les muqueuses sous la forme, notamment, de verrues, et être responsables de lésions bénignes ou malignes.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires