En ce moment
 

Des policiers cassent le barrage de Feluy: "Ils sont arrivés en ligne et ont commencé à foncer sur les gens" (vidéo)

Des policiers cassent le barrage de Feluy:

La police a délogé des manifestants "gilets jaunes" qui s'étaient placés à l'entrée du site de la société pétrolière Total à Feluy (Seneffe) ce lundi. L'intervention s'est faite à la demande de la bourgmestre de la ville. Pour lever le barrage, la police a utilisé des autopompes.

Ce lundi, des "gilets jaunes" ont encore bloqué l'accès au site de Total à Feluy (Hainaut). Pour rappel, par leur action citoyenne, les "gilets jaunes" veulent marquer leur mécontentement par rapport à l'augmentation des prix qui touche les produits pétroliers. La société Total indique qu'il n'y a aucun risque de pénurie de carburants.


La police déloge les manifestants sur ordre de la bourgmestre

La police est intervenue en support à l'huissier de justice mandaté par Total pour contraindre les manifestants à quitter les lieux. Pour déloger les manifestants, en accord avec la bourgmestre, ils ont exigé leur départ et menacé de faire usage d'autopompes. Les agents ont finalement mis leurs menaces à exécution. Plusieurs personnes ont été témoins de cette intervention et nous ont contactés via le bouton orange Alertez-nous. C'est le cas de Jessica, maman de deux enfants et habitante de Chapelle-lez-Herlaimont. Ce lundi après-midi, elle se rendait sur le site de Total à Feluy pour apporter son aide aux manifestants dont elle soutient la cause. 

"Je leur apportais du café et de la soupe. C'était un geste de solidarité pour ces gens qui œuvrent pour tout le monde", considère-t-elle. Mais à son arrivée, elle tombe sur des policiers. "Ils sont arrivés en ligne et ont commencé à foncer sur les gens avec leurs boucliers. Ils ont aussi lancé de l'eau sur les manifestants. Des vrais sauvages!", estime-t-elle. Selon les dires de Jessica, les "gilets jaunes" seraient pourtant restés pacifiques. 


Des pacifistes, mais pas que

"J'ai fui, je suis en état de choc! Ce sont des gens biens, pas turbulents, qui ne faisaient rien de mal", s'exclame-t-elle. Lancée vendredi au site Total à Feluy, l'action des gilets jaunes s'est déroulée "de manière pacifique" durant tout le week-end avant que d'autres personnes ne rejoignent le mouvement lundi, a précisé l'échevine de Feluy faisant fonction, Marie-Christine Duhoux.

 
Une action escargot sur la E19 a suivi

Une partie des manifestants a ensuite pris l'autoroute E19 en direction de Nivelles à une allure modérée, causant quelques embarras de circulation. Un retour à la normale était constaté après 15h. Par ailleurs, un nouveau blocage a été constaté sur la N50 à hauteur de Saint-Ghislain au dépôt de carburant Martens. Une cinquantaine de manifestants se sont réunis devant le site, qui se trouve sur une voie de contournement, afin de "s'attirer la sympathie des camionneurs".

Vos commentaires