En ce moment
 

Des fouilles dans le canal à hauteur de Nimy: un corps et une voiture repêchés

Des fouilles dans le canal à hauteur de Nimy: un corps et une voiture repêchés

Vous êtes plusieurs à nous avoir signalé, ce vendredi matin, la présence de la police près du canal à hauteur de Nimy, dans le Hainaut. "Un corps dans le canal à Nimy? Présence de la police, protection civile et des plongeurs", nous a notamment signalé Franck via le bouton orange Alertez-nous.

La police de Mons nous a confirmé la présence de ce dispositif. "On recherche une personne disparue", expliquait Marc Garin, chef de corps de la zone de police Mons-Quévy, dans la matinée. Selon les premiers éléments de l'enquête qui nous ont été communiqués, cette personne habitait Frameries et est disparue depuis le 30 janvier dernier. 

Pour des raisons techniques, les investigations n'ont pu s'effectuer hier et ont donc commencé ce vendredi matin. Des pompiers ainsi que des agents de la police fédérale de la navigation étaient à l'oeuvre dans le canal, à hauteur de Nimy. Un corps a finalement été retrouvé en début d'après-midi, une voiture a également été repêchée.


Elle aurait laissé une lettre d'adieu

Selon des informations communiquées par Sud Presse, il s'agirait du corps Brigitte François, 56 ans, disparue fin janvier. Sa disparition avait fait l'objet d'un avis de recherche. La fille de la victime aurait d'ailleurs confirmé le décès sur Facebook. "Bonjour tout le monde. J'ai la profonde tristesse de vous annoncer le décès de ma maman. Une semaine de recherche pour une triste issue. Merci à tous et à toutes pour votre soutien", aurait-elle écrit. 

Selon des informations de la DH, il pourrait s'agir d'un suicide. En effet, Brigitte François aurait laissé une lettre d'adieu destinée à sa fille avant de passer à l'acte. 

Le parquet de Mons a indiqué qu'un examen médico-légal devrait être réalisé samedi pour connaître les causes du décès. La police de Mons-Quévy, la police des voies navigables et les plongeurs de la protection civile de Crisnée ont participé à l'opération qui a nécessité la suspension temporaire de la circulation sur la voie d'eau

Vos commentaires