En ce moment
 

Des scellés posés sur le chantier de Charleroi-Expo: plusieurs salons menacés

Des scellés posés sur le chantier de Charleroi-Expo: plusieurs salons menacés
Capture d'écran Google Maps

Le tribunal des référés a confirmé vendredi les scellés posés par le fonctionnaire délégué de la Région wallonne sur le chantier de Charleroi-Expo à Courcelles. Le parquet, qui estime que des infractions pénales ont été commises, a également posé les siens.

A la suite de la rénovation du palais des expositions, les gestionnaires de Charleroi-Expo ont investi dans un hall industriel de Courcelles afin d'organiser des événements.

Ce hall devait faire l'objet d'aménagements mais le permis a été refusé par le fonctionnaire délégué de la Région wallonne, Raphaël Stokis. Malgré ce refus, un chantier a débuté pour un parking de 800 places, Charleroi-Expo s'appuyant sur le fait que le fonctionnaire délégué avait accepté des aménagements provisoires conditionnés à une remise en état dans un délai de 60 jours.


Des infractions pénales constatées

Ce dernier a en revanche estimé que ces travaux n'entraient pas dans ce cadre et a posé les scellés sur le parking. Une action en référés a été menée vendredi matin afin de lever ces scellés.

Mais le tribunal a décidé de les maintenir. En outre, le parquet de Charleroi a constaté des infractions pénales et posé les siens sur le site.

Le salon des Artistes qui devait se tenir ce week-end est donc annulé et les Arts ménagers, qui devaient débuter le 27 octobre, sont compromis.

Vos commentaires