En ce moment
 
 

Dix tonnes de poissons sont pêchées dans les étangs de Virelles: voici pourquoi (vidéo)

La vidange des étangs de Virelles (Chimay), dans le Hainaut, a débuté ce dimanche. Un long travail de plusieurs semaines pour les employés et les bénévoles de l'Aquascope. Ils doivent pêcher tous les poissons des plans d'eau pour leur assurer un bon équilibre écologique.

Durant environ un mois, munis uniquement d'un filet, les pêcheurs vont récupérer les quelque dix tonnes de poisson qui se trouvent dans l'étang de 80 hectares. L'objectif: les trier pour assurer l'équilibre de la chaîne alimentaire.
 
"L'étang de Virelles, c'est une réserve naturelle. On essaie d'y attirer un maximum d'oiseaux aquatiques, et pour ça il faut qu'ils trouvent du calme et aussi de la nourriture. La nourriture, ce sont les plantes, ce sont les petits poissons. Donc si on laisse l'étang à l'abandon, très vite certaines espèces vont prendre le dessus sur d'autres, et des espèces parfois de grande taille qui vont consommer toute la nourriture de l'étang", explique Anne Sansdrap, chargée de communication de l'Aquascope de Virelles.

On va essayer de garder une belle pyramide des âges

Une fois sortis de l'eau, il faut rapidement trier les poissons par espèce et catégories d'âge. Ensuite, le but est de vendre tous ceux qui ne retourneront pas dans l'étang. "On va essayer de garder une belle pyramide des âges. Plein de petits et un nombre moyen de reproducteurs. Il y en a des trop âgés, et on va les vendre pour qu'ils soient valorisés dans des restaurants, des étangs de pêche ou autre", indique Sébastien Pierret, responsable de la conservation à l'Aquascope de Virelles.

Et le poisson qui peut poser problème, c'est lui: le brochet.

"Ce sont les super prédateurs de l'étang. Donc eux ils mangent de tout. Ils ont une croissance à Virelles qui est relativement intéressante. Ça c'est un individu qui est né cette année. Quand on voit la taille qu'il a déjà atteint, il n'est jamais né qu'au mois de mars", précise Sébastien Pierret.

C'est impressionnant de voir ce tirage de filet et tous ces poissons

Il est donc important de vidanger tous les trois ans l'étang. Un événement surprenant, auquel beaucoup viennent assister. "C'est impressionnant de voir ce tirage de filet et tous ces poissons qui sont amassés dans les filets", confie Eric, un spectateur.

Sur les quelques dix tonnes de poissons qui sont seront pêchées dans les prochaines semaines, environ 1.500 à 2.000 kilos retourneront dans l'étang au printemps prochain.

Vos commentaires