En ce moment
 
 

Erreur mortelle à Charleroi: des ambulanciers se trompent de commune... (vidéo)

L’émission Images à l’appui de ce lundi 30 décembre est revenue sur la tragique histoire de Lynda, une habitante de Marchienne-au-Pont, à Charleroi. Elle a perdu son compagnon, Nicky, suite à un malaise cardiaque car les secours ont mis plus de 45 minutes pour arriver... à cause d'une erreur d'adresse dans une base de données.

"J’étais installée dans mon fauteuil. Il venait juste de prendre son repas. Il est tombé en arrière juste devant le four dans la cuisine. Quand j’ai entendu ça, j’ai couru vers lui voir ce qui se passait. J’ai vu tout de suite que ça n’allait pas. Comme j’avais le téléphone tout près, j’ai pris le téléphone et j’ai fait directement le 112. Pour moi, dans les 5-10 minutes, l’ambulance devait être là. J’ai massé, massé, massé, massé… un quart d’heure, une demi-heure, trois quarts d’heure, sans qu’aucune ambulance n’arrive", a expliqué Lynda Papin.

Finalement, c’est Dominique, un ami de la famille arrivé entretemps, qui rappelle les secours. Ceux-ci étaient bien là, dans la bonne rue… mais pas dans la bonne commune. A leur arrivée, il est trop tard. "Ils sont restés encore bien trois quarts d’heure pour essayer de le ranimer parce que je leur disais de ne pas arrêter, de continuer, tellement je voulais qu’il se réveille." Nicola Maurizio, dit "Nicky", n'a finalement pu être réanimé.

L'avenue devient la rue... et le reste s'enchaîne

Comment est-ce possible de se tromper de commune? En réalité, Lynda habite au 16 avenue Paul Pastur à 6030 Marchienne-au-Pont. Quand elle a composé le 112, le système informatique a identifié son appel comme provenant de la rue Paul Pastur à 6000 Charleroi. Au téléphone, le préposé a demandé à Lynda si elle habite bien à cette adresse, "ce que la dame, dans son désarroi, a confirmé", a expliqué Pierre Todorov, le directeur médical du centre 112 de Mons. "On ne pouvait pas les envoyer ailleurs."

Les ambulanciers se sont donc retrouvés à la mauvaise adresse. L'erreur provient de la base de données de Belgacom sur laquelle le 112 s'appuie. Mais Belgacom a elle-même reçu les données de Lynda via Voo-Brutélé, chez qui elle est cliente. Une première erreur est alors visible: Lynda y est répertoriée à une adresse inexistante, la rue Paul Pastur à 6030. Si le facteur ne se trompe pas et envoie bien les factures à l’avenue où habite Lynda, la database de Belgacom a semble-t-il corrigé l’erreur dans l’autre sens, en conservant la rue au lieu de l’avenue, et en changeant le code postal pour le plus proche où une rue Paul Pastur existe: le 6000.

11 voies publiques Paul Pastur rien qu'à Charleroi!

Une suite de petites erreurs qui ont coûté la vie à un homme, mais qui auraient pu être évitées si, à Charleroi, on ne recensait pas moins de 11 voies publiques où le nom Paul Pastur apparait ! "En tout, il y avait 386 rues à renommer. Les doublons sont nés de la fusion des communes. C’est depuis 1977 que la problématique existe. Il faudra au moins 6 ou 7 ans pour pouvoir tout mettre en application", et ne plus avoir plusieurs rues au même nom, a révélé Françoise Daspremont, la première échevine de Charleroi.

Vos commentaires