En ce moment
 
 

Frameries: manifestation de riverains contre l'implantation d'une usine de frites

Frameries: manifestation de riverains contre l'implantation d'une usine de frites

Le projet de construction d'une usine de la société Clarebout, spécialisée dans le traitement de la pomme de terre, dans le zoning de l'IDEA à Frameries, suscite de nombreuses réactions hostiles de la part des riverains. Ces derniers ont été reçus mercredi par les instances de l'Intercommunale de développement économique et d'aménagement du cœur du Hainaut. Et ils étaient nombreux à manifester leur colère comme le montre cette photo envoyée via Alertez-nous.

La société Clarebout souhaite implanter une unité de production de frites surgelées et autres produits dérivés de la pomme de terre au sein de la zone d'activité économique industrielle de Frameries, la seule zone de l'intercommunale répondant aux exigences techniques de l'entreprise candidate.

Mais les riverains craignent de nombreuses nuisances et dès ce matin, des dizaines d'entre-eux sont venus manifester leur colère devant le siège d'IDEA, où un conseil d'administration devait se tenir. Une délégation de riverains a ensuite été reçue par la direction de l'IDEA afin de répondre à leurs interpellations. "Nous avançons tous dans la même direction", a indiqué Carloline Decamps, directrice générale de l'IDEA. "Il ne s'agit pas de mettre en œuvre un projet porteurs d'emplois au détriment des riverains et de l'environnement." L'IDEA a encore souligné que "l'entreprise a prévu la création d'une zone tampon de 50 à 100 mètres de profondeur selon le point de mesure, entre ses installations et les habitations".


Une étude d'incidence vient de débuter

Selon l'intercommunale, l'étude d'incidences sur l'environnement (EIE), menée par un bureau externe indépendant agréé par la Wallonie, vient de débuter. Elle devra notamment étudier l'ensemble des impacts liés à la mise en œuvre du projet en termes de mobilité, d'émissions d'odeurs, de sécurité, d'alimentation et de rejet en eau, de rejets atmosphériques, de bruit, ou encore d'intégration paysagère.


300 emplois à la clé

Le groupe Clarebout Potatoes a présenté son projet d'usine à frites à Frameries mi-janvier 2019, évoquant la création de quelque 300 nouveaux emplois à plein temps sur plusieurs années et de quelques 2.800 tonnes de frites produites par jour. Clarebout est déjà présente dans la ZAE de Frameries où elle est implantée depuis 2016 à travers l'exploitation d'un centre de stockage et de pré-traitement de pommes de terre de plus de 9.000 m2.


Un géant belge utile à l'économie locale

Le "Cœur du Hainaut", où se situe Frameries, présente un fort potentiel pour développer la culture et l'industrie de la pomme de terre et la mener à un haut niveau, en raison, notamment de conditions climatiques et agronomiques propices. La ZAE de Frameries est, quant à elle, accessible pour les cultivateurs locaux. Selon Clarebout, quelque 200 agriculteurs dans un périmètre de 50 kilomètres autour de Frameries cultivent aujourd'hui des pommes de terre pour le groupe.

La société Clarebout s'est développée depuis 1988 pour devenir une entreprise de premier plan au niveau mondial, spécialisée dans la transformation de pommes de terre. Elle produit des frites surgelées, des flocons et des produits pour les marques de distributeurs. Clarebout dispose de deux sites de production, à Neuve-Église (Nieuwkerke) et à Warneton. La société emploie aujourd'hui plus de 1.500 personnes et travaille surtout à l'export, avec 5% de distribution en Belgique et 95% à l'étranger.

Vos commentaires