En ce moment
 
 

Haute école de Mons: étudiants et professeurs créent une crèche "à la demande" pour parents en formation

Haute école de Mons: étudiants et professeurs créent une crèche
 
 

Beau projet à la Haute école en Hainaut de Mons. Professeurs et étudiants de 2ème bac, assistants et conseillers sociaux viennent d'obtenir une bourse de 5000 euros pour créer une "halte accueil" via l'agence de stimulation économique.

A la Haute école en Hainaut de Mons, les étudiants et les enseignants vont créer un projet de "halte accueil" pour lequel ils viennent d'obtenir une bourse de 5000 euros.  Cette halte est une sorte de crèche devant permettre aux demandeurs d'emplois en formation ou à des étudiants de déposer leurs enfants pendant quelques heures dans cette halte. Le temps de suivre leur formation.  
Une crèche "à la carte"  
Elle doit apporter une aide aux parents en formation qui doivent trouver une solution pour faire garder leurs enfants mais pas forcément de manière régulière. Julie Lenaert, professeure. "On voyait ça vraiment comme un soutien, dire 'vous pouvez laisser votre enfant et le reprendre quand vous voulez.' Il n’y a pas cette contrainte qui existe dans la crèche et cela, c’est très important" , explique Julie Lenaert, professeure.
 
Une expérience pratique pour les étudiants 
Le projet va aussi permettre aux étudiants de mettre en pratique ce qu’ils voient en cours. Ces étudiants vont devoir eux-mêmes mettre sur pieds et faire fonctionner cette halte accueil. "On aura besoin des assistants sociaux pour gérer la halte accueil, pour avoir les rapports avec les familles ", explique Justine Renuart, enseignante. " On a aussi besoin des conseillers sociaux puisque l’objectif est de créer de l’emploi. La gestion des salaires, l’administration du personnel fait vraiment partie de la finalité des études des conseillers sociaux."
"Acquérir plus de professionnalisme" 
La halte accueil bénéficie déjà d’une bourse de 5.000 euros, mais il faut encore trouver des fonds. Les étudiants sont prêts à frapper à toutes les portes, bien décidés à mener à bien ce projet. "Ca va nous permettre d’acquérir plus de professionnalisme" , pense une étudiante. " On va grandir, on va s’épanouir dans ce projet."


 




 

Vos commentaires