En ce moment
 

IKEA à Mons: les commerçants des Grands Prés ont le sourire, pas ceux du centre-ville

Cela fait presque un an maintenant que la chaîne IKEA s'est implantée à Mons, dans le centre commercial des Grands Prés. L'arrivée du géant suédois avait, à l'époque, effrayé de nombreux commerçants locaux. Aujourd'hui, le bilan est mitigé. Certains ont, en effet, souffert de cette nouvelle concurrence, notamment dans le centre-ville. D'autres, en revanche, en ont plutôt bien profité. Nos journalistes Justine Roldan-Perez et Dominique Sokolowski se sont rendus sur les lieux.

En 2016, le centre commercial de Mons a attiré plus de 7 millions de visiteurs, un record que le complexe doit à l’ouverture du magasin IKEA. "Un impact direct, un agrandissement du centre considérable. IKEA c’est 35 500 mètres carré, IKEA c’était un objectif de 2 millions de clients, objectif qui est déjà atteint avant même l’anniversaire d’ouverture. Donc un impact très direct, qui a des répercussions sur la galerie existante aussi", explique le responsable du centre commercial.

Si pour certaines enseignes du centre commercial, l’arrivée du magasin a un impact négatif, d’autres en revanche, y voient une réelle opportunité. "Les gens prennent le temps, il y a plus de 120 magasins dans la galerie, donc l’impact est très très important. On voulait changer aussi de lieu, de Quaregnon où on était très très bien déjà, mais l’impact est beaucoup mieux ici", confie le responsable d’un magasin d’ameublement.


"J'ai l'impression que je ne suis plus dans la même ville"

Dans le centre-ville de Mons en revanche, les rues sont désertes et les commerces vides. "C’est la désertion de tous les commerces, on voit que les cellules se vident de plus en plus. En gros ça a commencé à l’annonce de l’extension d’IKEA et depuis 2014 ça n’a cessé de diminuer", déplore un commerçant situé dans le centre-ville. "J’ai l’impression que je ne suis pas dans la même ville tellement il y a des grandes différences. Il y a beaucoup moins de monde, les rues sont vides, les magasins se vident…" explique un autre commerçant de Mons. Cependant, avec l’ouverture annoncée du magasin Primark en 2018, les commerçants gardent l’espoir de voir leur centre-ville reprendre vie.

Vos commentaires