En ce moment
 

La police s'est déployée en nombre à Charleroi pour une prise d'otage: l'homme retranché avec son enfant privé de liberté

  • Prise d

  • Que%20s

  • La%20police%20s

 

Un homme s'est retranché dans son habitation avec son fils de 4 ans, ce vendredi soir, à Marchienne-au-Pont (Charleroi). Les négociations avec la police fédérale se sont prolongées jusque 03h10. L'individu a fini par se rendre avec son enfant.

Un homme s'est retranché pendant plusieurs heures avec son fils de 4 ans dans son habitation de Charleroi, vendredi soir. Un différend avec son ex-compagne est à l'origine de son geste, a-t-on appris samedi. Les forces de l'ordre ont obtenu la reddition de l'individu dans la nuit, après plus de neuf heures d'angoisse.


Agressif et sans doute sous l'influence de l'alcool

Conformément à une décision du juge de paix à propos du droit de garde, l'ex-compagne de l'intéressé avait déposé leur enfant vers 18h00 au domicile de ce dernier, situé rue de l'Alouette à Charleroi. Celle-ci a alors constaté qu'il était agressif et sans doute sous l'influence de l'alcool. Craignant pour son fils et pour son nouveau compagnon envers qui des menaces avaient été proférées, elle a donc alerté les forces de l'ordre.


Il devrait être relaxé ce samedi

Selon le procureur du Roi, Pierre Magnien, les policiers du Groupe de Securisation et d'Appui de la police locale ont émis les mêmes craintes, vu le comportement du forcené dont on redoutait un geste de désespoir, alors qu'il détenait toujours son enfant. Les forces spéciales de la police fédérale et le procureur du Roi sont alors descendus sur place afin de parlementer avec l'homme retranché. Ce n'est que vers 03h10 que ce dernier, après un ultimatum des autorités, a accepté de sortir et de rendre l'enfant. Celui-ci est sain et sauf. Privé de liberté, le forcené a été ramené au poste. Le parquet n'a pas mis l'affaire à l'instruction et l'intéressé, qui ne détenait finalement aucune arme à feu, devrait être relaxé ce samedi.


 
Photos: Fabian Vanhove
 

Vos commentaires