En ce moment
 
 

Jean-Claude V., accoucheur, inculpé après le décès d'un nouveau-né à Sivry-Rance

Jean-Claude V., accoucheur, inculpé après le décès d'un nouveau-né à Sivry-Rance
Photo Facebook

Un homme pratiquant le métier de sage-femme a été placé sous mandat d'arrêt. Il a été inculpé pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger. Âgé de 61 ans et originaire de Sivry-Rance (Hainaut), il avait pratiqué en août dernier un accouchement à domicile qui avait très mal tourné.

Le parquet de Bruxelles confirme samedi qu'un homme sage-femme de 61 ans de Sivry-Rance (Hainaut) a été placé sous mandat d'arrêt à la suite d'un accouchement à domicile qu'il a pratiqué en août dernier et qui a eu une issue fatale pour le nouveau-né. L'information figure samedi dans les pages des journaux de Sudpresse et du Nieuwsblad. Jean-Claude V. a été inculpé pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger. L'homicide concerne le bébé, décédé à l'hôpital le 29 août au lendemain de sa naissance, et la non-assistance de la mère, une jeune femme anderlechtoise hospitalisée dans un état critique après cet un accouchement de plusieurs jours lors duquel l' "accoucheur" s'est parfois absenté.

Déjà condamné

Deux autres personnes présentes lors de l'accouchement ont été inculpées de non-assistance à personne en danger mais ont été libérées sous conditions. Le juge d'instruction a placé Jean-Claude V. en détention préventive le 18 mars dernier. Il lui est reproché de ne pas avoir été alerté, comme il aurait dû l'être, par des anomalies lors de l'accouchement (présence de méconium dans les eaux), et d'avoir pratiqué cet accouchement à domicile alors que la mère avait eu un premier enfant par césarienne.

Le prévenu a par le passé été condamné par deux fois pour des attentats à la pudeur sur des mineurs d'âge, notamment sur l'une de ses filles de 16 sur laquelle il pratiquait des "massages". Lors du procès il s'est avéré qu'il lui avait "massé" la poitrine ainsi que l’entrejambe.

Vos commentaires