En ce moment
 
 

Jemeppe-sur-Sambre: une jeune femme décède renversée par un train, son compagnon était à côté d'elle

  • Décès d''une jeune fille happée par un train à Jemeppe-sur-Sambre

  • Décès d''une jeune fille happée par un train à Jemeppe-sur-Sambre

 
 

Une jeune fille de 18 ans est décédée hier soir, percutée par un train a Jemeppe-sur-Sambre, sous les yeux de son compagnon, impuissant. Le couple longeait la voie de chemin de fer pour rejoindre la gare. La jeune fille devait rentrer chez elle. Mais le train qui effectuait la liaison Charleroi-Namur ne lui en a pas laissé le temps. Les circonstances sont encore floues.

Le couple se dirige vers la gare mercredi soir. Il est aux alentours de 19h15. D'après les premières informations, la jeune femme décide de traverser les voies. Et n'aurait pu éviter le train. Elise Préhaut, attachée de presse chez Infrabel (société gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge): "Un train, ça roule vite. On n'en a pas toujours l'impression. C'est plus silencieux qu'on ne le croit et cela met énormément de temps à freiner. C'est pas comme une voiture. En plus il est sur ses rails et se déplace en ligne droite. Une voiture peut faire éventuellement un écart mais ce n'est pas le cas d'un train", détaille la porte-parole.

Selon SudPresse par contre, la jeune fille aurait été happée par le train, alors qu'elle longeait les voies, sans les avoir traversées. "On n'a pas toujours conscience des risques qu'on prend en circulant à proximité du chemin de fer, c'ets pour cela que c'est interdit de circuler à proximité des rails et que ces parcelles relèvent en général d'un domaine privé", complète Elise Préhaut.

Cette interdiction de circuler à proximité des voies vise avant tout à protéger les piétons. En 2019, 705 signalements de personnes circulant sur des voies ont été transmis à Infrabel. Un chiffre qui serait largement sous-estimé.

 

Vos commentaires