Joël a évité de justesse le violent accident entre des cyclistes et une voiture à Wasmes: "J'ai entendu un bruit terrible"

Joël a évité de justesse le violent accident entre des cyclistes et une voiture à Wasmes:

Des cyclistes qui participaient à une course provinciale se sont heurtés à une voiture qui faisait demi-tour dans une rue de Wasmes (Colfontaine) ce dimanche. 20 personnes ont été blessées, dont 4 grièvement. Une information judiciaire a été ouverte. Ce lundi, nos journalistes Julien Crête et Gaëtan Zanchetta ont rencontré l'un des coureurs qui a évité l'accident de justesse.

Le compteur de Joël affichait 68 km/h ce dimanche lorsqu'il a réussi à éviter de peu le véhicule qui lui a soudainement barré la route. En pleine descente, il se retrouve dans une situation critique, sans pouvoir freiner.

Le participant est indemne, au contraire de plusieurs de ses coéquipiers. "Les autres ont percuté la voiture de plein fouet. Les carreaux ont explosé. Moi quand je suis passé, juste à côté de moi il y avait le groupe. J'étais pratiquement en tête du peloton, il y avait trois ou quatre coureurs devant moi. Et à ma droite les coureurs ont carrément explosé la voiture. J'ai entendu un bruit terrible. Je ne me suis pas retourné, mais les conséquences étaient graves", explique Joël.

Très vite, Joël fait demi-tour et rejoint l'accident. Il découvre des dizaines de coureurs à terre. Plusieurs d'entre eux ont été sérieusement blessés. "Il y a des fractures ouvertes. Il y avait Gilles, je ne sais pas ce qu'il avait exactement, mais il était plein de sang sur son maillot. Il y avait Eliseu, qui avait son mollet bien déchiré", confie le cycliste. Suite à la collision, les secours se sont déplacés en masse. "Il y avait une quinzaine de policiers, il y avait déjà trois ou quatre ambulances, et les coureurs étaient assis, hagards", précise Joël.


Le bourgmestre assure que toutes les mesures de sécurité ont été prises

Pour l'heure, on ne sait toujours pas pourquoi une conductrice a décidé de faire demi-tour ce dimanche, en pleine course cycliste. La commune explique que les mesures de sécurité étaient respectées, qu'il y avait un encadrement et que des annonces préalables avaient été faites pour prévenir les habitants. "Tous les éléments étaient indiqués. Celui qui, aujourd'hui, dit 'Je n'étais pas au courant', je peux vous affirmer qu'il est de mauvaise foi", affirme de son côté Luciano D'Antonio, bourgmestre de Colfontaine.

Pour sa part, la conductrice explique ne pas avoir été mise au courant.

Une reconstitution a déjà eu lieu ce dimanche soir. Un expert automobile est descendu sur le site. Il s'agit de déterminer les responsabilités de la conductrice. Elle pourrait devoir répondre de coups et blessures involontaires.

Vos commentaires