L'homme qui s'est retranché armé chez son ex-compagne à Lessines a été interpellé, puis relaxé

L'homme qui s'est retranché armé chez son ex-compagne à Lessines a été interpellé, puis relaxé

L'auteur d'un Fort Chabrol le week-end dernier à Lessines a été interpellé lundi puis relaxé, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Tournai. L'intéressé, âgé d'une quarantaine d'années, pourrait néanmoins être inculpé lorsqu'il sera entendu par la juge d'instruction chargée du dossier.

Une affaire sentimentale avait poussé cet homme à se retrancher chez lui, armé, dimanche matin. Lors de l'assaut des forces spéciales, l'individu avait disparu et était activement recherché depuis lors. "Vu le dossier, l'intéressé ne doit pas faire l'objet d'un mandat d'arrêt. Pour les faits qui lui sont reprochés, la peine n'est pas d'un an. Dès lors, un mandat d'arrêt ne se justifie pas", explique mardi Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai.

A la suite d'une première audition par la police, la juge d'instruction chargée du dossier a décidé de relaxer le quadragénaire. La magistrate instructrice pourrait cependant l'auditionner dans les jours qui viennent et l'inculper, voire le placer sous mandat en fonction des éléments qu'il fournira.

Dimanche, dans le cadre d'un différend sentimental, l'homme avait fait irruption vers 06h00 chez son ex-concubine. Il était sous l'emprise de la boisson et armé d'une matraque télescopique. Il avait menacé de "planter" son couteau à toute personne qui interviendrait. Son ex-compagne ayant réussi à prendre la fuite, l'intéressé s'était retranché dans l'habitation. Lors de l'assaut des forces spéciales de la police, il n'y avait plus personne dans le logement, l'homme ayant réussi à prendre la fuite malgré le dispositif policier qui avait été déployé.

Vos commentaires