La Belgique touchée par une vague de chaleur: comment le Festival Lasemo gère-t-il la situation?

Après deux premières journées ensoleillées et très populaires, le Festival LaSemo, qui se déroule depuis vendredi dans le Parc d'Enghien, se termine dimanche. Pour des raisons de sécurité évidentes, la Croix Rouge y a établi un stand. Malgré les températures estivales, le nombre d'interventions médicales n'a pas augmenté. 

"Cette année, on a eu la chance de ne pas avoir eu énormément de soins par rapport à la chaleur. Beaucoup d'autres soins ont été réalisés, quelques tiques, des piqûres de guêpes..", explique Niels de Schutter, responsable des secours médicaux. 

Ce faible nombre de prises en charges s'explique notamment par le caractère familial de ce festival. Les parents prévoyants se ruent sur les zones d'ombre. "Pour les petits enfants, le soleil est dangereux. On a mis chacun notre crème et on va profiter quand même", insiste un père de famille.


En contact permanent avec les pompiers

Dans le cadre de ce festival, les terrains ont été arrosés durant la nuit. Des fontaines à eau ont également été installées. Le festival célèbre sa 11e édition. Les organisateurs ont donc l'habitude de faire face à ce type de conditions estivales.

"Il faut à la fois se préparer à la pluie, à la fois se préparer au soleil. On est en contact avec les pompiers, parfois il y a des arrosages publics qui sont nécessaires en fonction de la température. C'est une question d'expérience. D'année en année, on essaie de renforcer le dispositif sur base du retour du public et du personnel médical", indique Samuel Chappel, directeur du festival Lasemo. 

Entre 25.000 à 30.000 spectateurs ont été accueillis sur le site tout au long des trois jours.

Vos commentaires