En ce moment
 
 

La piscine de Loverval croise les doigts: "On ne sait pas encore dire si on pourra reprendre la saison"

 
 

La piscine en plein air de Loverval-Marcinelle n'a pas été épargnée par les inondations. La piscine, située dans la commune de Loverval, dans le Hainaut, a été remplie de boue en 10 minutes.

Une semaine plus tard, des volontaires et des employés sont toujours à pied d'oeuvre pour remettre en état les 1.200 mètres cubes de bassin. "On a retrouvé des panneaux de signalisation, je ne sais pas d'où ils viennent" raconte Daniel Geurinckx, responsable technique des voiries à la ville de Charleroi. "Il y a eu énormément de gravillons. La chaussée a été éventrée par les eaux donc ce sont des centaines de kilos de gravier qu'on a évacués".

Les machineries et tuyauteries doivent encore être vérifiées mais ne pourront l'être qu'une fois toute la boue évacuée. "On doit voir si le liner n'est pas abîmé, explique Claudio Dall'acqua, le moniteur général du site. Si il est abîmé on risque de devoir purement et simplement interrompre la saison. Tant que tout n'est pas entièrement nettoyé, on ne peut pas encore dire si on pourra remplir [la piscine] et redémarrer normalement."

Dans le meilleur des cas, la piscine pourra reprendre ses activités dans 10 jours. 




 

Vos commentaires