En ce moment
 
 

La première commune belge qui a imposé le port du masque en rue lève l'obligation: "Plus aucune contamination n'a été enregistrée"

La première commune belge qui a imposé le port du masque en rue lève l'obligation:
©Belga
 
 

Le port du masque en rue, obligatoire depuis le 26 juillet à Estaimpuis, a été levé mardi matin dans la commune hennuyère car la situation y est stable.

En Wallonie picarde, la commune d'Estaimpuis avait été la première a contraindre la population à porter le masque en rue. Cette mesure était d'application dans les sept villages de l'entité, qui compte 10.500 habitants. "Estaimpuis est une commune frontalière avec, de part et d'autre, des allées et venues de la population, tant pour le travail que les courses ou pour rendre visite à de la famille. Face à la recrudescence de l'épidémie, nous avions appliqué la manière forte en imposant le port obligatoire du masque en rue", explique la bourgmestre faisant fonction Christine Dubus.

Depuis ce mardi, le port du masque n'est toutefois plus obligatoire dans l'entité estaimpuisienne. "La décision avait déjà été prise il y a une dizaine de jours lors d'une réunion du collège en vidéo-conférence. En juillet, une vingtaine de cas de Covid-19 étaient confirmés sur le territoire communal. Depuis, plus aucune contamination n'a été enregistrée après l'instauration de l'obligation de porter un masque. Cette amélioration nous ont incités, aussi sur la base d'avis scientifiques, à lever cette mesure."

La bourgmestre estime que "cela permet de responsabiliser un peu plus le citoyen, qui doit avoir un masque sur lui". Le port du masque reste en effet obligatoire dans les commerces et lorsque la distanciation sociale ne peut être respectée, précise Mme Dubus.




 

Vos commentaires