En ce moment
 

Un directeur financier suspecté d'avoir détourné des fonds dans trois communes: "Nous avions confiance en lui"

Un directeur financier suspecté d'avoir détourné des fonds dans trois communes:

Philippe Passelecq, un directeur financier a exercé ses fonctions dans trois communes ces vingt dernières années. D'abord à Seneffe, entre 1994 et 2015. Puis à Tubize entre 2015 et 2018, et enfin à Binche depuis cette année. La Ville de Binche a découvert des mouvements financiers suspects dans ses comptes et a confronté Philippe Passelecq avec les faits. L'homme aurait avoué et a été licencié le 28 septembre dernier pour faute grave. Le Collège binchois a par ailleurs décidé de se constituer partie civile.

Depuis ces révélations survenues à Binche, c'est le choc dans les communes de Seneffe et Tubize, où l'homme a travaillé précédemment.

Nous nous sommes aperçus que c'est exactement le même mécanisme

Le mécanisme qu'aurait utilisé Philippe Passelecq pour détourner de l'argent à Binche cette année, il l'aurait déjà mis en place à Tubize entre 2015 et 2018. Après les découvertes survenues à Binche, les autorités communales de Tubize ont procédé à des vérifications et ont découvert un détournement de fonds datant de 2017. Il apparaît que près de 85.000 euros ont été transférés des comptes communaux vers une société dont le gérant était le directeur financier de la ville de l'époque. 

Le bourgmestre de Tubize, Michel Januth, a réagi aux soupçons de détournement. "L'ensemble du collège est très étonné, choqué et a vraiment le sentiment d'avoir été grugé. Nous avions confiance en lui. Il travaillait depuis avril 2015 et donnait satisfaction. Il avait mis au point des tableaux de bord pour la comptabilité, nous n'avions rien à redire sur son travail. Il est parti en avril 2018 pour Binche, en expliquant qu'il voulait se rapprocher de son domicile. Nous nous sommes aperçus que c'est exactement le même mécanisme - assez complexe - qui avait été mis en place chez nous et découvert à Binche, ce qui a mené là-bas à son licenciement pour faute grave", a-t-il indiqué.

Le mécanisme permettait de transférer des fonds des comptes communaux vers d'autres comptes bancaires, pour aboutir finalement sur celui d'une société qui était en réalité une agence de voyage, dont le directeur financier était le gérant. L'homme a été convoqué vendredi matin pour être entendu par les responsables communaux de Tubize. Mais l'homme ne s'est pas présenté - il a transmis un certificat médical-, pas plus que son conseil. "Nous l'avons suspendu de toute fonction - il était remplacé depuis plusieurs mois par un nouveau directeur financier faisant fonction - et nous avons averti le procureur du Roi de ce que nous avons découvert après vérification de la comptabilité communale. Tout a été fait pour préserver l'intérêt général", précise encore le bourgmestre de Tubize.

Philippe Passelecq travaillait à Tubize depuis avril 2015 et avait été mis en disponibilité pour convenance personnelle en avril 2018. Il avait alors exercé les mêmes fonctions à la ville de Binche.

Seneffe ouvre une enquête

De son côté, le Collège communal de Seneffe a décidé d'ouvrir une enquête interne. L'homme a travaillé dans la commune entre 1994 et 2015. "Nous avons désigné un avocat qui procédera avec les responsables de l'administration communale de Seneffe aux vérifications financières", a précisé Bénédicte Poll, bourgmestre de Seneffe (Hainaut). "Cette décision collégiale a été prise par précaution". Si l'enquête montre que des fonds ont été détournés également à Seneffe, l'avocat chargé du dossier pourra saisir la justice afin de garantir les intérêts de la commune.

Vos commentaires