En ce moment
 

Le membre découvert vendredi à Péronnes est un bras et non une jambe

Le membre découvert vendredi à Péronnes est un bras et non une jambe

Un membre humain a été découvert vendredi dans les eaux du Grand-large de Péronnes, dans la région de Tournai. On pensait qu'il s'agissait de la jambe d'un homme. L'autopsie a permis de déterminer que l'on était en présence d'un bras. Une analyse ADN est en cours, indique le parquet de Tournai-Mons.

Cette analyse permettra en fait de déterminer si ce bras est celui de l'homme dont une jambe a été retrouvée en février dernier dans ce même plan d'eau du Grand-large de Péronnes, dans l'entité d'Antoing.

"Contrairement aux premières informations divulguées, il ne s'agit pas d'une jambe, mais d'un bras. Après l'autopsie pratiquée, une analyse ADN des tissus a été pratiquée afin de préciser si ce membre appartient à la même personne dont une jambe avait déjà été retrouvée. La couleur de peau est similaire", a précisé dimanche Damien Verhayen, substitut du procureur du Roi de l'arrondissement judiciaire de Tournai-Mons.


Un membre flottait à proximité de la grande écluse

Ce second membre a été aperçu par des promeneurs, vendredi dernier, peu avant 17h. Ce membre flottait à proximité de la grande écluse, qui permet la jonction avec l'Escaut.

Le lundi 5 février dernier, une jambe, amputée au niveau du pied, avait déjà été retrouvée cette fois-là à proximité de l'écluse du haut, celle qui fait la jonction entre le canal Nimy-Blaton et le Grand-large.

Il s'agissait de la jambe gauche d'un homme, un membre qui avait séjourné au moins trois mois dans l'eau, selon le médecin légiste. La jambe était nue et la peau ne portait aucun signe distinctif, du type cicatrice ou tatouage. 

Vos commentaires