En ce moment
 

Légionellose: comment les piscines sont-elles inspectées ?

Afin de limiter les nouveaux cas de maladies liées aux bactéries trouvées dans les eaux, la société Wallone des eaux effectuent de nombreux contrôles. Principal objectif: détecter la présence des bactéries, essentiellement celles de la légionellose.

Guy Renson, préleveur pour la société Wallone des eaux nous apprend que "Dans l’idéal la température doit être au-dessus de 35 degrés". Celui-ci prélève un échantillon d’eau qui sera étiqueté puis directement envoyé à l’analyse.

Afin de vérifier  la présence de la légionellose, l’eau est filtrée pour retenir les bactéries à analyser. Elles seront ensuite remises en culture.

Sebastien Ronkart, (manager du laboratoire "qualité d’eau", société wallonne des eaux) explique:"Nous allons déposer ce filtre sur un milieu gélosé qui contient une série de nutriment qui vont finalement favoriser la croissance de la bactérie que nous recherchons."

En effet, dix jours de croissance sont requis pour les rendre perceptibles, un résultat redouté pour les piscines qui sont parfois obligées de fermer leurs portes.

Vos commentaires