En ce moment
 
 

Les casseurs filment l'extrême violence de leur nuit d'émeutes à Feluy: "Pète les carreaux! Mets le feu! Bande de chiens!" (vidéo)

Dans une vidéo diffusée en direct sur Facebook, les casseurs dévoilent leur nuit d'émeutes à Feluy. Les images et les sons montrent une violence extrême à l'égard des policiers venus barrer la route aux casseurs afin que ceux-ci n'atteignent pas le dépôt de carburant à Feluy.

Les casseurs ont filmé leurs actions menées hier soir, notamment à Feluy, sur la E19, où les gilets jaunes poursuivaient leurs blocages en vue de dénoncer la hausse du prix des carburants. Une vidéo, sobrement intitulée "La guerre a Feluy", a été diffusée en direct sur Facebook. Plusieurs personnes nous l'ont signalée via le bouton orange Alertez-nous. Elle dure 20 minutes et on y voit les affrontements entre casseurs et policiers.

"Fils de p***! Bande de chiens! On va les déwaner!"

Les images et les sons montrent de vives tensions, puis un mouvement de foule au moment où la police fait usage de son autopompe. "Les gars, on va derrière!", lance un casseur. Les individus, au nombre de 400 selon les estimations de la police, jettent des cocktails molotov contre les véhicules de police et des projectiles en tout genre. "Regardez ici les gars! Allez hein ils se font déwaner (détruire, ndlr) ces bâtards! Carreaux pétés, tout!", peut-on entendre sur la vidéo. "Mets le feu!", hurle même l'un des casseurs. "Fils de p***! Bande de chiens!", crient-ils.

Au moment où un des véhicules de police quitte la zone, les casseurs hurlent de joie. "On a gagné! Ouais! On les a déwanés! Maintenant, l'autopompe!", dit l'un d'eux, encourageant les centaines de casseurs à s'en prendre au véhicule de la police fédérale.


Ils voulaient atteindre le dépôt, mais la police leur barrait la route

Selon nos reporters Serge Vermeiren et Catherine Vanzeveren, envoyés sur place pour RTLINFO, les casseurs voulaient traverser un pont qui mène vers le dépôt de carburant. La police a donc fait barrage. Pour atteindre leur but, les casseurs ont lancé des projectiles, tels que des pierres, boules de billard, des morceaux de bois, des cocktails molotov, etc. Les manifestants ont même volé un camion, l'ont pillé et ont foncé sur le barrage de police à l'aide de ce véhicule.

Pour rappel, les gilets jaunes se mobilisent actuellement pour dénoncer la hausse du prix du carburant. Leur mouvement semble aujourd'hui infiltré de casseurs en recherche de sensations fortes.

Vos commentaires