En ce moment
 
 

Les habitants de Ligny opposés au projet de poulaillers d'Etienne: "On n'imaginait pas la rage de certains"

 

À Ligny, près de Fleurus, les habitants se mobilisent contre l'implantation de deux poulaillers dans le village. L'agriculteur qui porte le projet s'explique dans "Images à l'appui" sur RTL-TVI.

Le magazine "Images à l'appui" vous emmène ce soir à Ligny, dans la province du Hainaut. Les habitants sont contre l'implantation de deux poulaillers dans le village. "À aucun moment, on a pu avoir un dialogue. Il n'y a même pas d'ouverture et ça, c'est vraiment très triste", confie l'une d'entre eux.

Mais les habitants ont-ils raison d'avoir peur de ces poulaillers ? L'agriculteur en question a accepté d'en dire plus sur son futur projet dans l'émission de ce soir. "Ça fait toujours peur les projets qu'on ne connait pas, mais on n'imaginait pas l'ampleur et la rage de certains à vouloir absolument faire entendre leurs idées. Tous les marchés le disent, il n'y a que la viande blanche qui se développe. On se rend compte qu'on vend la viande au même prix qu'il y a 30 ans, que ça n'évolue plus. Donc on essaie de se diversifier", confie Etienne, agriculteur à Ligny.

Certains habitants ont créé un collectif, appelé "À vos plumes". Une pétition a été lancée et a récolté plus de 300 signatures. Les riverains craignent plusieurs nuisances, comme les déchets ou les odeurs. "Les fientes de poules, ça sent quand même très mauvais, même si on nous dit qu'elles sont sèches et  qu'elles ne sentiront pas. Au moment, par exemple, où on va vider les poulaillers, tous les 56 jours, ça ne peut que générer de l'odeur."

Une nuisance qu'Etienne affirme pouvoir limiter au maximum. "Que ça sente le jour où on va nettoyer, je pense qu'on en est conscient. Il faudra nettoyer le bâtiment 5 fois sur une année, on n'est pas non plus obligé de faire ça un dimanche quand les gens sont dehors."

"Images à l'appui", ce soir à 19h45 sur RTL-TVI.

 

Vos commentaires