En ce moment
 
 

Les voisins de la nouvelle caserne des pompiers de Charleroi se plaignent du bruit: "On l'entend jusque dans notre salon"

Les pompiers de Charleroi ont inauguré leur caserne flambant neuve le vendredi 28 octobre dernier. Une bonne nouvelle pour les hommes du feu… sauf que les riverains se disent incommodés par le bruit. Notre journaliste Nathalie Piérard s'est rendue sur place.

La nouvelle caserne est révolutionnaire: des places de stationnement pour chaque véhicule d'intervention, un équipement ultra-moderne, et même une piste d'athlétisme sur le toit du bâtiment. Un cadre idéal pour permettre aux pompiers de travailler.

Pour les riverains habitant dans le quartier, le cadre de vie semble cependant s'être détérioré: le bruit des véhicules d'intervention qui passent par la rue de la Tombe et surtout le bruit des nombreux haut-parleurs installés pour les appels d'urgence et les appels de service. "On entend quand ils parlent dans le haut-parleur", explique une habitante. "Les petits messages du genre 'le caporal untel est prié de se rendre à la boulangerie', ou 'telle personne doit aller faire le plein du véhicule'", précise un autre.

À force, ces bruits et ces messages peuvent agacer lorsqu'ils font irruption de manière répétée jusque dans votre salon.


Les pompiers font leur possible pour réduire les nuisances sonores

Conscients du problème, les pompiers essaient d'utiliser le moins possible leurs sirènes au moment de quitter la caserne. Pour les haut-parleurs, leur volume sonore a été réduit pour les appels de service. La nuit, les haut-parleurs placés sur le toit sont désactivés.

Enfin, pour les appels d'urgence, qui doivent être entendus par tous les pompiers présents dans la caserne, des mesures sont à l'étude et le volume de certains haut-parleurs pourrait être diminué. "Peut-être aussi dédoubler ou détripler les appels via la radio ou via des SMS pour pouvoir baisser le volume, mais sans baisser le niveau de sécurité", explique Jean-Marc Nerinckx, responsable communication de la zone de secours Hainaut-Est.

Dans les prochains jours, la caserne enverra également une lettre aux riverains pour leur assurer que le problème est pris en compte et que des solutions sont mises en place pour améliorer la situation.

Pour régler une fois pour toute le problème des sirènes, il faudra une bretelle d'accès direct à l'autoroute située à proximité. Une liaison est actuellement en projet mais toujours pas réalisée.

Vos commentaires