En ce moment
 
 

Lessines: un cheval en train d'agoniser retrouvé chez Pascal Delcourt, le marchand de bestiaux déjà condamné

Lessines: un cheval en train d'agoniser retrouvé chez Pascal Delcourt, le marchand de bestiaux déjà condamné
Photo de l'association Animaux en Péril

Plusieurs associations défendant le bien-être animal ont constaté, dimanche, qu'un cheval appartenant à Pascal Delcourt agonisait dans une prairie à Lessines (Hainaut). Pascal D. est bien connu de la justice. En 2012, la cour d'appel du Hainaut le condamnait d'une peine de 16 mois de prison avec sursis pour maltraitance d'animaux, faux et usage de faux.

Les défenseurs du bien-être animal regrettent que l'animal n'a pas pu être saisi. "Sans un ordre du bourgmestre, les policiers ne pouvaient malheureusement pas saisir l'animal. Et le chef de la commune n'était apparemment pas joignable. La police a contacté le numéro d'urgence de l'autre autorité habilitée à saisir les animaux maltraités, la cellule bien-être animal de l'administration wallonne, mais là encore, personne n'a répondu", indique l'asbl Animaux en Péril.


Un vétérinaire constate qu'il faut euthanasier le cheval... qui disparaît dans la nuit

Un vétérinaire a été appelé et a constaté qu'il fallait euthanasier le cheval pour le libérer de ses souffrances. "La police ayant dû se rendre sur une autre intervention, plus aucune autorité n'est présente et le vétérinaire n'est donc pas en droit d'euthanasier cette nouvelle victime de Pascal D. Au petit matin, le cheval avait disparu... Depuis plusieurs années, Animaux en Péril n'a de cesse de mettre fin au calvaire des animaux qui passent dans les mains de Pascal D. Notre association s'est constituée partie civile contre l'individu en 2011 et 2012 suite à d'importantes saisies. N'ayant été que très faiblement condamné, le personnage a récidivé à de nombreuses reprises jusqu'à la plus grosse saisie (plus de 50 chevaux) en 2016. Animaux en Péril et ses collègues qui avaient pris en charge les animaux confisqués attendent toujours qu'un nouveau procès débute au tribunal de Tournai".


Que fait le bourgmestre de Lessines?

Depuis le premier janvier 2019, le nouveau code wallon du bien-être animal prévoit que l'autorité administrative peut retirer le permis de détention d'animaux sur base d'actes de maltraitance. "Sur cette base, il suffirait que le bourgmestre de Lessines (Pascal De Handschutter, PS, ndlr) prenne ses responsabilités en ordonnant une saisie d'animaux maltraités par Pascal D. Cette mesure offrirait la possibilité au fonctionnaire sanctionnateur de retirer le permis de posséder des animaux".

Vos commentaires