En ce moment
 
 

Licenciée parce qu'elle était enceinte, elle prend sa revanche au tribunal

Licenciée parce qu'elle était enceinte, elle prend sa revanche au tribunal
 
 

Une travailleuse a été licenciée par son employeur après plusieurs absences en raison de ses tentatives de grossesse. Après une plainte de la jeune femme, son ancien patron a été condamné.

Un employeur vient d'être condamné pour avoir licencié une de ses employées enceintes. Le tribunal du travail de Mons et Charleroi a estimé qu'il s'agissait d'une discrimination directe fondée sur le sexe, lit-on mercredi dans L'Echo et les journaux de Sudpresse.


Complications après des tentatives de maternité

La travailleuse était en incapacité de travail à la suite de complications liées à ses tentatives de maternité. Elle avait perdu un enfant peu après la naissance. Par après, elle a aussi subi une fausse couche et une interruption médicale de grossesse. Toutes ces épreuves ont engendré des absences de la part de la travailleuse. L'employeur avait reproché ces absences et avait décidé de la licencier.

L'employeur condamné à payer

La travailleuse a porté plainte de même que l'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes. Le juge a condamné l'employeur à payer des dommages et intérêts d'un montant équivalent à six mois de salaire brut à la plaignante.


 




 

Vos commentaires