En ce moment
 
 

Incendie dans une maison de retraite à Loverval: le feu a pris dans un distributeur de solution aseptisante

 
 

Un incendie s'est déclaré dans une maison de retraite de Loverval, apprend-on ce matin. L'information nous a été confirmée par Michel Méan, porte-parole de la zone de secours Hainaut-Est. Le feu a pris au rez-de-chaussée de la seigneurie "Les Amarantes", située sur la chaussée de la Philippeville. L'origine: un distributeur de solution hydro-alcoolique (de produit aseptisant).


©Aurélie Henneton

Le boîtier qui a pris feu, à droite de l'ascenseur sur la photo, a entièrement fondu. "Ce sont des distributeurs qui fonctionnent à l'aide de piles. Il y a probablement eu un petit dysfonctionnement qui a entrainé un tout début d'incendie, qui s'est limité à même pas un mètre carré", explique Michel Méan, le porte-parole de la zone de secours Hainaut-Est.

Beaucoup de fumée

Le problème, ce sont les fumées qui se sont propagées dans les lieux: "C'est du plastique, et le plastique dégage énormément de fumée. Et comme nous sommes juste à côté d'un ascenseur, l'ascenseur a fait cheminée et des fumées se sont répandues à plusieurs étages". Certains résidents ont dû être évacués par les secours. D'autres ont été confinés dans une partie de la résidence où il n'y avait pas de fumée. Une personne a été transportée au Grand hôpital de Charleroi, tout proche. 

"On ne s'attend pas à ça"

"On ne s'attend pas à ça", confie Aurélie Vanhoof, la responsable de la maison de repos. "Ça part d'un distributeur pour une mesure d'hygiène. Et puis tout d'un coup on s'aperçoit que c'est précisément ça qui est la cause de l'incendie. C'est un peu Improbable. On va voir ce qu'on peut faire par rapport à ces distributeurs. En tout cas, ici, on suit les conseils qui nous ont été données, c'est-à-dire de ne plus les utiliser dans un premier temps".

Chaussée libre 

La nationale 5 a dû être fermée dans les deux sens à hauteur de Loverval et une déviation locale a été mise en place temporairement. La chaussée est désormais rouverte à la circulation.

©Fabian Vanhove
 




 

Vos commentaires