En ce moment
 
 

Momignies: un bébé de 3 mois est décédé dans un accident de la route

Un bébé de 3 mois est décédé dans un accident de la route à Momignies
©Belga
 
 

Un bébé a perdu la vie mercredi en fin d'après-midi dans un accident de la route à Momignies (Hainaut). La voiture familiale, conduite par le père et seule en cause, a fait une grave embardée après une perte de contrôle. Le conducteur avait pris la fuite après l'accident. Il a été interpellé. Le dossier est à l'instruction, a indiqué le parquet de Charleroi.

Un accident de la route s'est produit mercredi vers 17h50 sur la N591, entre Chimay et Macon, à hauteur de Momignies. Le conducteur de la voiture a perdu le contrôle de son véhicule, après avoir mordu dans l'accotement herbeux. La voiture, seule en cause, a été fortement endommagée à la suite de plusieurs tête-à-queue et après avoir percuté le rail de sécurité. Les passagers du véhicule, deux enfants de 2 et 3 ans et la compagne du conducteur sont sortis indemnes. Seul le bébé du couple, âgé de 3 mois, a été éjecté. Il a été pris en charge par les services de secours dans un état critique. Il n'a pas survécu.

A l'arrivée des policiers sur les lieux, le conducteur de la voiture avait disparu. L'identité d'un homme a été donnée à la police: la vérification a rapidement montré que la personne concernée n'avait rien à voir avec l'accident et qu'il s'agissait d'une fausse piste. Les policiers ont toutefois réussi à mettre la main sur le conducteur. Le parquet a indiqué que le dossier a été mis à l'instruction, dans le cadre du décès de l'enfant. Le père et la mère des enfants ont été privés de liberté pour fausses déclarations et homicide involontaire ainsi que pour abstention de porter secours, en ce qui concerne le père. Des devoirs sont encore en cours pour déterminer les circonstances de l'accident, les versions émises par les témoins étant peu précises. Les deux individus doivent être entendus par un juge d'instruction qui décidera d'éventuels mandats d'arrêt et inculpations.

COVID-19 en Belgique : où en est l'épidémie ce jeudi 31 décembre?




 

Vos commentaires