En ce moment
 

Morgan participe à un stage de techniques de combat à Charleroi: "Je pense qu'aujourd'hui tout le monde a un petit peu peur" (vidéo)

Ils sont policiers, militaires ou simples passionnés. Ils participent ce samedi à un stage pour perfectionner leurs techniques de combat à Charleroi. En tout, 19 nationalités sont représentées. L'objectif de ce séminaire: apprendre à déjouer par exemple une agression au couteau. Nos journalistes Aurélie Henneton et Gaëtan Zanchetta se sont rendus sur place ce matin.

Le thème de ce samedi matin: se défendre et neutraliser un assaillant en rue. L'arme: un couteau.

T.O. est un réserviste militaire suisse et responsable de sécurité privée. Selon lui, il faut s'adapter à la violence et à la criminalité. "On est de plus en plus exposé, qu'on soit civil, militaire ou policier, à la violence urbaine. C'est important de savoir se défendre mais aussi de voir comment les gens attaquent", dit-il au micro de nos journalistes Aurélie Henneton et Gaëtan Zanchetta.

S'adapter, s'entraîner pour être prêt. Voilà ce qui rassemble ces hommes et femmes. "Je pense qu'aujourd'hui tout le monde a un petit peu peur... quand ils sortent, ils voient pas mal de choses dans les journaux. C'est important de se défendre, d'aborder ces sujets et de toucher à une autre discipline", explique Morgan. "Il ne faut pas être parano, juste conscient du danger".

"Il faut s'adapter à une nouvelle violence"

Conscient d'un danger qui change. Sans vouloir évoquer directement le terrorisme, l'organisateur du stage tient compte des attaques de ces derniers mois contre les membres de forces de l'ordre et des civils. "Il faut s'adapter à une nouvelle violence. Et remettre au goût du jour les nouvelles techniques et non pas utiliser les techniques ancestrales. Il faut s'adapter, comme eux le font", estime Fred Mastro, l'organisateur de ce stage.

Ils sont policiers, militaires ou travaillent à la protection des personnes. De simples civils sont aussi présents. "Cet art martial s'adresse à tout le monde. A ceux qui veulent apprendre comment se protéger. Et comment les arts martiaux apportent de la discipline. Une discipline qui vous rend meilleur", indique Doug Marcaida, artiste martial.

Dix-neuf pays sont représentés. Le but premier de ce stage: arrêter l'agression pour se mettre en sécurité et rentrer chez soi sain et sauf.

Vos commentaires