Mort du jeune coureur cycliste à Dottignies: une erreur de tracé à l'origine?

Une enquête est ouverte pour déterminer les responsabilités après le décès d'un jeune coureur cycliste anversois de 19 ans le week-end dernier lors du grand prix Alfred Gadenne à Dottignies. Il s'appelait Stef Loos. Il a été violemment percuté par une camionnette sur le parcours. Deux autres coureurs ont été heurtés au même endroit. L'un est blessé. Les participants à la course n'auraient pas dû se trouver à cet endroit.

Un fléchage insuffisant ? 

Y aurait-il eu une erreur de tracé? C'est une question à laquelle l'enquête devra répondre, mais ce qui est certain, c'est qu'un peloton d'une trentaine de coureurs s'était retrouvé près d'1 km et demi en dehors du tracé, à un carrefour dangereux. Stef Loos aurait dû tourner à droite après un pont d'autoroute mais ne il l'a pas fait. Il n'a pas vu la flèche bleue sur fond blanc qui pouvait se confondre avec d'autres fléchages déjà présents et de couleur rouge. Frédéric Bariseau, premier substitut du procureur du Roi de Tournai: "A l'embranchement fatidique, il n'y avait pas de signaleur. Il y a aussi le fléchage qui devra être analysé. Était-il suffisant ? Une flèche était présente, mais était-elle visible ? Certains coureurs ont pu l'apercevoir, d'autres non. Ce sont deux éléments très importants." Une voiture de la direction de course s'est également trompée de route: "La voiture de direction de course ainsi qu'une voiture de la police fédérale avaient suivi le même chemin que les coureurs victimes de l'accident. Alors que d'autres véhicules de police, coureur et véhicules de course, eux, avaient emprunté le bon chemin." 

Directeur de course, organisation, responsabilité des coureurs ou fautes collectives? L'enquête pourrait amener le dossier devant le tribunal.

Vos commentaires