En ce moment
 
 

Normal d’être agressé à Charleroi si on montre sa richesse!

Le tribunal civil de Charleroi vient de rendre la victime de plusieurs actes de violences responsable de les avoir provoqués en affichant des signes extérieurs de richesse dans "une région sinistrée comme celle de Charleroi".

Laurent a réussi dans la vie. Il voulait profiter de son argent dans sa région, Charleroi, et y a acheté une maison de maître délabrée à Ransart (photo). Il la rénove grâce à une prime de la Région wallonne de quelque 6.000€ mais après deux violents home-jackings et un car-jacking, avec sa femme et ses enfants menacés avec une arme à feu, il décide de quitter le Hainaut, direction le Brabant wallon, plus sécurisant.

Attaqué par la Région wallonne

Mais la Région wallonne lui réclame le remboursement de sa prime de rénovation, puisque Laurent avait l’obligation d’habiter la maison de Ransart un certain nombre d’années et qu’il n’est pas allé au bout. Laurent n’est pas d’accord et va en justice pour faire valoir ce "cas de force majeure" qui l’a obligé à partir, pour la sécurité de sa famille.

Violences "prévisibles" car il a affiché "une certaine prospérité" à Charleroi

Le verdict est tombé: la Région gagne, car à Charleroi, ces violences à répétition "ne peuvent être considérées comme imprévisibles ou exceptionnelles". "Il n'est peut-être pas raisonnable d'attirer l'attention sur soi en circulant en Jaguar et en vivant dans une ‘belle maison’, en affichant ostensiblement sa prospérité ou une certaine prospérité dans une région économiquement pauvre et sinistrée comme l'est celle de Charleroi", écrit ainsi la juge Geneviève Denisty, dans le jugement rendu par la 4e chambre civile du tribunal de Charleroi.

"Une prime aux voyous"

Scandalisés, Laurent et son avocat n’y croient toujours pas. "Comme si à Charleroi, il fallait rouler en Trabant, se promener en training ou habiter une maison délabrée pour être en sécurité ou être irréprochable", s’est offusqué Me Clément de Clety. Pour Laurent, "ce jugement est une prime aux voyous cautionnée par le tribunal de Charleroi et la Région wallonne !"

L’affaire de la richesse condamnée à Charleroi n’a pas fini de faire parler d’elle. Ils ont interjeté appel.


Vos commentaires