En ce moment
 
 

Opérations antiterroristes: qui est l'homme interpellé à Dampremy (Charleroi) ?

  • Opérations antiterroristes: le point sur la situation à Dampremy

  • Vaste opération terroriste à Bruxelles et en Wallonie: le parquet communique

 

Plusieurs opérations de police ont été lancées dans la soirée de dimanche à Bruxelles, mais également à Dampremy (Charleroi). Trois perquisitions ont été menées dans la région de Charleroi, comme l'a indiqué le parquet dans un point presse. L'une de nos équipes était présente sur place pour suivre les interventions.

De vastes opérations antiterroristes ont mobilisé un large dispositif policier et militaire ce dimanche soir, à Bruxelles mais aussi à Charleroi et à Liège. Dans une communication officielle à la presse, le parquet fédéral informe que 16 personnes ont été arrêtées. 19 perquisitions ont été menées à Bruxelles, trois autres l'ont été à Charleroi (Dampremy, Charleroi-Nord et Marchienne-au-Pont). Les forces de l'ordre n'ont pas trouver d'armes ni d'explosifs.


Un quartier de Dampremy pris d'assaut par les unités spéciales

L'opération de police a débuté vers 20h45 à la rue Arthur Decoux, à Dampremy. "La police et des unités spéciales ont dressé un périmètre de sécurité pour empêcher toute personne d'accéder à la zone", explique Aurélie Henneton.

La circulation a été stoppée. Une ambulance se trouvait également sur place. La police a demandé aux riverains de fermer leurs fenêtres et de rester chez eux. Les forces de l'ordre ont alors mené une perquisition dans une maison particulière, une habitation de rangée. Plusieurs véhicules ont également été fouillés.

L'opération a duré une heure, et s'est terminée vers 21h45. La police a ensuite libéré la zone, mais des policiers sont restés présents dans le logement visé par la perquisition. Un homme a été interpellé. Son identité n'a pas été révélée. Selon sa femme, mère de trois enfants, qui a assisté à l'arrestation de son mari, le couple a emménagé dans le quartier en 2008. Son mari travaille en tant qu'ouvrier. C'est un musulman pratiquant qui se rendait à la mosquée de manière hebdomadaire. Elle dit ne pas comprendre. Du matériel informatique ainsi que son gsm a été saisi.  

Salah Abdeslam aurait été aperçu à Liège, le parquet ne confirme pas

Des opérations d'ampleur ont également été menées à Liège. Les unités spéciales se sont notamment déployées à la chaussée de Tongres, à Rocourt, dans la soirée de dimanche. Les interventions menées à Liège n'étaient pas liées à celles réalisées à Bruxelles et Charleroi, a précisé la police de Liège, qui ne tient pas à donner davantage de renseignements.

D'après certains médias, Salah Abdeslam pourrait avoir été vu par les forces de l'ordre. D'après nos confrères, il aurait cependant réussi à prendre la fuite en direction de l'Allemagne. Le parquet n'a toutefois pas confirmé ces informations.

Dans une communication officielle, le parquet a informé que Salah Abdeslam ne faisait pas partie des 16 personnes interpellées durant les opérations antiterroristes de ce dimanche soir. L'ennemi public numéro 1 est donc toujours en fuite.

dampremy-arti1
Intervention à Dampremy (Fabian Vanhove)

dampremy-arti2
Intervention à Dampremy (Fabian Vanhove)

dampremy-arti3
Intervention à Dampremy (Fabian Vanhove)

dampremy-arti4
Intervention à Dampremy (Fabian Vanhove)

dampremy-arti5
Intervention à Dampremy (Fabian Vanhove)





Vos commentaires