En ce moment
 
 

Quaregnon: le cordonnier "sans histoire" qui a tiré sur un jeune a été libéré sous conditions

 
 

Le cordonnier qui a tiré sur un jeune dimanche a été libéré sous conditions (sans bracelet).

Le cordonnier qui a tiré sur un jeune en le blessant à la jambe dimanche à Quaregnon, a été libérée sous conditions. Les faits, d'abord considérés comme une tentative d'assassinat, ont été requalifiés en coups et blessures.

Il était environ 20h dimanche soir, lorsque plusieurs coups de feu ont retenti à hauteur de la rue du Village, non loin de la Grand'Place. C'est un cordonnier de l'entité qui a ouvert le feu, sur un jeune. Vous avez été nombreux à nous contacter via notre bouton orange Alertez-nous pour nous signaler des coups de feu. 

A l'origine du coup de feu, se trouve une succession de faits. D'abord, un individu avec une poussette s'engage rapidement sur un passage piéton contraignant une automobiliste à un coup de frein brutal, rapporte le Parquet de Mons. À ce moment-là, quelques échauffourées, des échanges verbaux" ont lieu, selon le bourgmestre de Quaregnon Jean-Pierre Lepine. Présent sur place, le fils de l'automobiliste assène un coup de poing à l'homme à la poussette. Ce dernier se réfugie chez un cordonnier à proximité. 

Le commerçant sort alors armé vers l'agresseur âgé de 21 ans qui le frappe également. Le cordonnier tombe au sol et tire avec son arme. Le jeune homme en face est touché à la jambe. Plusieurs témoins ont entendu des coups de feu.

Témoin de la scène, Dario a vu l'arrivée de "5 ou 6 combis de police, 2 ambulances. Pour embarquer l'un qui a reçu une balle dans la jambe et une fille avec son bébé qui était un peu traumatisée". Dario ne comprend pas le geste du cordonnier, qu'il connaît bien : "Quelqu'un de très sympa, c'est un ami à moi, jamais d'histoire, rien". Un avis partagé par le bourgmestre : "C'est un monsieur qui n'a jamais fait parler de lui. 40 ans de présence sur la Grand'place de Quaregnon, c'est incompréhensible".

L'individu touché au tibia a dû être emmené au centre Epicura à Hornu. 




 

Vos commentaires