En ce moment
 

Que se passe-t-il à Mons? Les comptes de Mons 2015 épluchés par la police…

Mons 2015, l'événement culturel qui ne désemplit pas depuis trois mois, a accueilli le 16 avril quatre visiteurs inattendus: des agents de la cellule financière de la police fédérale venus réclamer les comptes de la "Fondation Mons 2015" et du centre culturel "Le Manège", selon une information du Soir, également relayée par les journaux de Sudpresse vendredi.

La cellule financière a saisi les documents comptables de la Fondation Mons 2015 et du Manège, le centre culturel qui gère les flux financiers relatifs à la capitale européenne de la culture et à ses activités. Des clés USB contenant les données demandées leur ont été remises. Les policiers n'ont pas fait état de leurs motivations et de leurs objectifs. Par ailleurs, aucune instruction judiciaire n'est ouverte à Mons, assure le parquet local.


La Fondation "complètement sereine"

La Fondation Mons 2015 a confirmé l'information dans un communiqué. Elle ignore les motifs de cette intervention. La Fondation a indiqué que "l'ensemble des pièces a été communiqué" aux agents de la police fédérale, "même si la direction de la Fondation ignore ce qui a motivé cette demande et s'en étonne, n'ayant rien à cacher ni sur son fonctionnement, ni sur la création de ses instances en 2008." Selon la Fondation, sa comptabilité, tant générale qu'analytique, "respecte strictement les cadres légaux et est soumise à de nombreuses procédures de contrôle tant internes qu'externes, à travers son trésorier, un réviseur, un comité de pilotage financier ou encore via les règles de management liées à la certification ISO 9001". La Fondation a encore indiqué qu'"une charte de bonne gouvernance assure depuis 2008 le bon fonctionnement de l'ensemble." L'équipe de la Fondation se dit "complètement sereine" et "souhaite qu'un éclaircissement soit apporté au plus vite à cette affaire pour qu'aucune suspicion illégitime ne vienne entacher les magnifiques succès déjà engrangés lors de ces premiers mois en tant que Capitale européenne de la Culture."

Vos commentaires