Qui sont Antonio et Marwan, les deux jeunes Carolos soupçonnés d'être liés à Karim le kamikaze?

Qui sont Antonio et Marwan, les deux jeunes Carolos soupçonnés d'être liés à Karim le kamikaze?

C’est une information RTL. On en sait aujourd’hui un peu plus sur l’identité des trois personnes au centre d’une potentielle affaire de recrutement de djihadistes à Charleroi. Karim s’est fait exploser à la frontière entre l’Irak et la Jordanie en avril dernier. Il y aurait été envoyé par Antonio, qui aurait également envoyé Marwan au djihad, sans succès puisqu’il a été arrêté en Turquie.

Comme nous vous le rappelions hier, le Belge qui avait perpétré l’attentat suicide meurtrier vient de Charleroi. Plus précisément de Marchienne-au-Pont. Il avait 29 ans et s’appelait Karim. Sa photo est désormais rendue publique. Tout semble avoir été très vite pour le jeune homme. "C’est quelqu’un qui a fait des études d’un niveau très satisfaisant puisqu’il avait un diplôme de comptabilité et qu’il avait travaillé de façon tout à fait régulière dans différentes entreprises avant son départ vers l’Irak", explique Nabil Khoulalene, l’avocat de Marwan, au micro de Benjamin Samyn dans le RTLINFO 13H. C’est fin de l’année dernière qu’il aurait été manipulé pour devenir un kamikaze. Fin de l’année, il est en effet parti au Maroc. Et à son retour, il était méconnaissable. "L’idée du parquet fédéral est dire que lorsqu’il rentre sur le sol belge, ses idées sont plutôt radicalisée et que la famille constate un changement dans son comportement", explique pour sa part Fabian Lauvaux, l’avocat d’Antonio.

Qu’on avoir Antonio et Marwan avec Karim ? C’est précisément la question à laquelle la justice belge va devoir répondre. "La question est de savoir aujourd’hui quel individu a eu une influence sur ce kamikaze", note Me Lauvaux.


Antonio serait le cerveau

Pour le juge d’instruction, cet homme derrière le départ de Karim pour l’Irak serait Antonio, 22 ans. Ce qui est certain, c’est qu’il connaissait Karim. "C’est Antonio qui avait les seuls contacts directs avec ce fameux Karim. Mon client n’en avait pas, il ne le connaissait d’ailleurs pas. C’est la raison pour laquelle c’est lui qui est visé d’abord par l’instruction", rappelle Me Khoulalene. "On parle d’un jeune garçon d’une vingtaine d’années qui est belge converti à l’islam", précise Me Lauvaux, son avocat.


Marwan a été arrêté en Turquie

Antonio avait aussi des contacts avec Marwan. "C’est lors des écoutes sur ce fameux Antonio que mon client va finalement être découvert, identifié et in fine inculpé", explique encore Me Khoulalene. Marwan avait également quitté la Belgique pour rejoindre l’EI, mais il avait été arrêté en Turquie.


La justice belge pense tenir un réseau de recrutement

Les deux jeunes sont aujourd’hui détenus. La thèse du recrutement va devoir être prouvée par le juge d’instruction. Car selon l’avocat d’Antonio, le fait qu’il était en contact avec les deux djihadistes et est lui-même radicalisé semble léger. "Si c’est quelqu’un qui fréquente les mosquées et dont on dit qu’à un moment donné ses idées se sont radicalisées, et bien je note qu’il n’a aucune spécificité, aucune particularité."


Vos commentaires