En ce moment
 

Rebondissement dans une affaire d'incendie mortel à Jemappes: c'est la voisine qui aurait bouté le feu

Rebondissement dans une affaire d'incendie mortel à Jemappes: c'est la voisine qui aurait bouté le feu

Patricia, 56 ans, était morte dans l'incendie de sa maison à Jemappes en novembre dernier. Quatre mois plus tard, une de ses voisines a été inculpé d'incendie volontaire, révèle aujourd'hui le journal La Province. Elle est soupçonnée d'avoir mis le feu après avoir commis un vol chez sa voisine. La prévenue, Marjorie, serait arrivée dans le quartier en octobre, un mois avant l'incendie. Selon La Province, elle avait déménagé de Ghlin en raison d'un incendie où deux petites filles avaient perdu la vie.

Au moment du drame à Jemapes, Marjorie avait déclaré qu'elle avait tenté d'entrer dans la maison en feu pour sauver sa voisine, elle avait raconté aux journalistes la vie de Patricia dans les moindre détails. Un élément qui aurait interpellé les enquêteurs. Comment cette femme arrivée il y a un mois à peine pouvait aussi bien connaitre sa voisine ?

On ne sait pas encore ce que Marjorie voulait dérober chez Patricia. Elle reste présumée innocente mais un mandat d'arrêt d'un mois et une détention préventive à la prison de Mons a été délivrée à son encontre

Vos commentaires