En ce moment
 
 

Régine, mère célibataire sans-emploi, témoigne des difficultés de sa situation

Témoignages poignants de Dylan et de sa maman. A eux seuls, ils illustrent bien la situation dans laquelle se retrouvent, aujourd'hui, de nombreuses familles en Belgique. La pauvreté des enfants y est toujours une réalité.

Quelque part dans la province du Hainaut. Dylan ne joue pas avec une console dernière génération, mais avec des jeux que sa maman a obtenus grâce aux groupes de solidarité. A 9 ans, le garçon a bien conscience des difficultés financière que sa mère rencontre. "Ce n'est pas tous les jours facile. Ma maman n'a pas beaucoup d'argent pour acheter tout ce que je veux. Elle m'achète un peu ce que je veux, mais elle fait en fonction de ses moyens", raconte Dylan du RTLinfo 19 heures.  

Cette maman, c’est Régine. Elle a 3 enfants. Elle se bat pour eux malgré la précarité et les choix douloureux qu’il faut faire au quotidien. "Les repas chauds par exemple. Je peux me permettre de lui en payer un seul, une à deux fois par mois. Il aimerait cela tous les jours. Parfois pour la viande; à part le haché ou le poulet, soit des choses à prix au final, je ne peux pas me permettre d'acheter à mes enfants du rôti ou des côtes de porc ou n'importe. Ça devient un luxe actuellement."

"C'est ça ma richesse"

Même situation chose pour les vêtements. "Une anecdote. Hier, un de mes garçons a jeté l'une de ses chaussures sur le toit. Je ne savais pas remplacer par une autre paire, car j'en avais pas d'autres."

Difficile aussi de gérer les factures. Les comptes se clôturent parfois au centime près. Cependant Régine est fière de rester debout. "Même s'ils sont privées, au final, ils sont quand même fiers de leur maman, qu'avec ce qu'elle a, si peu soit-il, elle a tout fait pour qu'ils ne manquent de rien. C'est ça ma fierté. C'est ça ma richesse."

La maman précise également que la solidarité et les dons sont une aide indispensable pour sa famille.

Vos commentaires