En ce moment
 
 

Scandale à Charleroi: une BD pour adultes montrée à des élèves de 13 ans en cours d'éducation sexuelle

 
 

Une bande-dessinée destinée à sensibiliser les personnes homosexuelles adultes à la prévention contre le virus du SIDA a été montrée aux élèves d'une classe de première secondaire d'une école de la région de Charleroi. Un parent d'élève, choqué, nous a révélé cette information. Nous avons vu cette bande dessinée. Elle présente certaines images guère adaptées à de très jeunes adolescents. Enquête.

Une jeune élève en première secondaire dans une école de la région de Charleroi est revenue chez elle avec une bande-dessinée, intitulée "Alex et la vie d'après", reçue lors d'une séance d'éducation sexuelle prodiguée en classe. Quelle ne fut pas la surprise des parents à la vue de certaines bulles de la BD que lisait leur fille. Certains dessins montrant de façon explicite des rapports sexuels ne semblent guère adaptés à de jeunes adolescents. "Dans ce livre sont explicitement dessinées des scènes pornographique homosexuelles que je trouve inappropriées pour des enfants de cet âge. Est-il normal que nos enfants de 13 ans soient exposés à des images si crues par le biais de l'école? Il était possible de suggérer l'acte d'une autre manière", nous a écrit le père. Notre journaliste a très vite obtenu l'explication: l'ouvrage n'est pas destiné aux enfants mais bien à des personnes homosexuelles adultes par rapport aux dangers du SIDA... Enquête.

Pas du tout un outil pour des cours d'éducation sexuelle

La bande-dessinée a été créée à l'initiatitive de l'association Ex Aequo, avec le soutien de la Communauté française. Le livre a été distribué dans la classe de cette école de Gosselies par le planning familial Infor Famille Charleroi. Nous avons contacté l'association Ex Aequo pour avoir son avis. On nous a expliqué que "ce n'est pas du tout un outil créé pour des cours d'éducation sexuelle". Cette bande-dessinée est destinée à sensibliser les gays séropositifs et négatifs. Elle vise un large public adulte. Chez Ex Aequo, on affirme qu'"il faut un bagage pour aborder ces choses là". L'association précise qu'elle n'a pas été consultée quant à la distribution de ce livre dans les écoles. Elle ajoute que c'est une "grosse erreur" de l'avoir montrée à des jeunes élèves.

"Nous n'avons pas voulu heurter la sensibilité des élèves"

Le planning familial Infor Famille Charleroi qui a distribué par erreur cette BD s'est excusée et justifiée: "On a voulu apporter une séance d'information et en aucun cas heurter la sensibilité des élèves", dit-elle. Le but de l'asbl est d'apporter un maximum d'informations, sur plusieurs sujets et pas sur un thème en particulier. L'association précise qu'elle fait attention "aux valeurs ethiques de l'école et des élèves", pour chaque séance d'animation. La bande-dessinée qui fait débat lui a été fournie par un centre de documentation destiné aux 12-18 ans. "Nous regardons les brochures avant de les distribuer et il n'est pas mentionné que c'est destiné à des adultes", s'est justifié Infor Famille Charleroi. Le planning ajoute qu'il a précisé au centre de documentation que c'était pour des élèves du 1er degré.

A la suite de cette bévue, une réunion aura lieu entre le planning familial et la direction de l'école de Gosselies.

Faire attention aux outils diffusés

Nous avons pu joindre le centre de documentation qui a fourni la BD au planning familial. Celui-ci renvoit la responsabilité au planning familial estimant qu'il devrait mieux observer les brochures avant de les diffuser. La responsable du centre de documentation précise qu'une communication sera transmise à toute l'équipe afin d'être plus vigilant à l'avenir.


Audrey Trenteseaux


 

Vos commentaires