En ce moment
 
 

Sirènes hurlantes, les pompiers de La Louvière ont sorti tous leurs véhicules ce mardi soir: voici pourquoi

Sirènes hurlantes, les pompiers de La Louvière ont sorti tous leurs véhicules ce mardi soir: voici pourquoi
© RTL INFO - Googlemaps
La Louvière

Si vous habitez La Louvière, vous avez peut-être entendu ou vu l'action des pompiers locaux, comme Christophe. Notre témoin a appuyé sur le bouton orange Alertez-nous après avoir filmé leur mouvement de mécontentement. Ce mardi soir, les pompiers ont sorti leurs véhicules d'intervention sur le parking, toutes sirènes hurlantes. Leur objectif: protester contre le nouveau règlement de travail qui vient de leur être communiqué, mais aussi réclamer de meilleures conditions de travail.

"Notre employeur, la Zone de secours Hainaut Centre, vient de faire parvenir au personnel son projet de règlement de travail. Pourtant, la négociation avec les syndicats n'est prévue qu'à partir du 21 octobre. Nous avons donc l'impression que la direction court-circuite la négociation et estime comme déjà acquis les décisions prises", nous a confié Olivier Cornero, mandataire permanent pour le SLFP (Syndicat Libre de la Fonction Publique). "Dans ce nouveaux règlement, il y a plusieurs points sur lesquels le personnel n'est pas d'accord, notamment les modalités de congé ou le calcul des minutes de travail payées. C'est pourquoi nous avons mené une action ce mardi soir", a-t-il ajouté.

Le représentant syndical nous a précisé que l'action a été menée de 19h30 à 20h30, sans mettre en cause la sécurité de la population.

La négociation du nouveau règlement de travail doit débuter le 21 octobre prochain. "D'ici là, il ne devrait pas y avoir de nouvelle action. Le but est de laisser sa chance à la négociation. Dans tous les cas, la population n'a rien à craindre, nous continuons nos interventions", a indiqué Olivier Cornero.

On travaille avec une seule veste pour nous protéger des flammes

Le représentant syndical a également rappelé un autre problème soulevé par les pompiers louviérois. "Depuis le 1er janvier 2015, on demande à ce que notre employeur respecte une série d'obligations. Sur la fourniture de l'équipement de protection individuelle par exemple. Il faut savoir qu'on travaille avec une seule veste pour nous protéger des flammes et d'un éventuel cancer. Mais forcément, vu qu'on n'a qu'une seule veste, on ne la lave pas à chaque fois, sinon on ne pourrait pas repartir en intervention. Donc, souvent, on utilise nos vestes encore polluées par de précédentes interventions. Ça pose évidemment problème en matière de santé", nous a confié Olivier Cornero.

 

Vos commentaires