En ce moment
 
 

Tempête Ciara: tout un quartier dévasté à Montignies-lez-Lens (photos)

La tempête Ciara laisse des traces derrière elle, notamment à Montignies-lez-Lens, près de Jurbise, où deux fermes ont été dégradées. Un couloir de vent, bref mais particulièrement violent, a touché tout un quartier.

Le village de Montignies-lez-Lens a été secoué hier soir vers 22h30 par des bourrasques de vent d'une violence extrême: tuiles envolées, terrasses et meubles de jardin abîmés. Deux fermes ont été fortement touchées: "Elles sont distantes d'à peu près 200 mètres l’une de l’autre. Pour l'une, la toiture du hangar s'est arrachée. L'autre c'est un peu plus critique car une partie du mur de la grange ainsi qu'une partie de la toiture se sont effondrées. La grange a été sécurisée mais menace quand même de tomber", a rapporté Philippe Pêché, échevin des travaux. La grange, vieille de 150 ans devra être détruite.

C’est la première fois qu’une catastrophe comme celle-ci se passe dans ce quartier. "Cela a commencé par une arrivée soudaine de grêles ensuite, il y a eu un bruit de vent comme je n’ai jamais entendu dans ma vie. Cela a duré 30 secondes à une minute, c’était effrayant. L’expression le calme avant la tempête prend tout son sens", témoigne un habitant de Montignies.

"Au lever du jour, je vous prie de croire qu'on était vraiment abasourdi de voir un tel désastre, confie Josette, une habitante sinistrée. C'est une véritable catastrophe, c'est pire qu'un bombardement. On aurait dit que trois hélicoptères nous survolaient, tellement cela faisait du bruit. C'était d'une violence extrême."

Pas de victime

Isabelle Galant, bourgmestre de Montignies-lez-Lens parle même de mini-tornade. Beaucoup de dégâts matériels mais heureusement pas de victimes à déplorer. Selon elle, la Belgique serait de plus en plus sujet à ce genre de catastrophe : "L'hiver est peut-être un peu trop chaud. Cela nous tourne vers des années où on aura ce genre de problème. Finalement, on préfère la neige et le verglas que ces vents qui laissent pas mal de dégâts", déclare-t-elle.


 

Sur l'ensemble du quartier, le spectacle est désolant. Toitures abîmées, voitures en pièces... La nuit a laissé des traces. "C'est impressionnant, mais il y a une certaine solidarité au niveau de ce quartier, confie Andy, habitant sinistré. Les gens s'entraident. Après, on a une limite au niveau du matériel. Nous attendons pour pouvoir bâcher nos toitures pour être au sec si une pluie arrive dans les prochaines heures ou les prochains jours." Comme ils le peuvent, les habitants vont tenter de nettoyer rapidement les toitures de leurs habitations. Tous craignent ici l'arrivée d'une importante zone de pluie.

Vos commentaires